Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | October 20, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Mon ami Dahmer

4 mars 2013 |
SERIE
Mon ami Dahmer
DESSINATEUR(S)
SCENARISTE(S)
EDITEUR(S)
PRIX
20 €
DATE DE SORTIE
22/02/2013
EAN
2916207805
Achat :

Jeff Dahmer était un tueur en série américain, reconnu coupable de dix-sept meurtres entre 1978 et 1991. Certains impliquaient viols, cannibalisme, nécrophilie. Il est mort assassiné en prison en 1994. Voilà pour l’histoire médiatique. Mais qui était-il avant? Quel adolescent était-il? C’est ce que cherche à montrer dans cet épais volume l’auteur Derf Backderf, qui l’a côtoyé pendant les années lycée.

À partir de ses souvenirs, mais aussi d’interviews de témoins de l’époque et de recherches documentaires, Derf Backderf reconstitue le personnage du jeune Jeff, avant qu’il ne commence à tuer. Il le décrit comme un adolescent un peu à part, un peu bizarre certes, mais guère plus que tant d’autres, du moins au début. mon_ami_dahmer_image1Un de ces types au physique aussi particulier que l’humour, discret en classe, mais prompt à amuser la galerie si on le lui demande gentiment. Toutefois, l’auteur ne se contente pas de peindre le portrait superficiel de ce grand gaillard aux bras ballants. Il tente de comprendre son histoire familiale (le divorce douloureux de ses parents, et le désintérêt de ceux-ci pour sa vie à lui), ses obsessions (les animaux morts et leurs entrailles), son homosexualité cachée, les dérives d’un système laxiste qui fermait les yeux sur un lycéen ostensiblement alcoolique. Sobre, précis, parfois clinique, mais avec une certaine empathie aussi, Mon ami Dahmer est un prodigieux travail de reconstitution, qui assume sa subjectivité, pose les bonnes questions et ne prétend jamais apporter de réponses définitives. Le dessin – élastique, cartoony, proche de la caricature – pose une certaine distance avec le sujet, un décalage peut-être parfois trop grand. Mais il permet aussi de démontrer que la bande dessinée était le seul médium utilisable pour raconter l’histoire de Dahmer sous cet angle – personnel, intime, mal à l’aise. Un vrai tour de force pour un album qui prend souvent aux tripes.

mon_ami_dahmer_image2

Publiez un commentaire