Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | March 27, 2017















Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

BUMF #1

6 mars 2015 |
SERIE
BUMF
DESSINATEUR(S)
SCENARISTE(S)
EDITEUR(S)
PRIX
19 €
DATE DE SORTIE
05/03/2015
EAN
2754812040
Achat :

bumf_image1« Au commencement Dieu créa la Terre et le Ciel… Des années plus tard… ça a sérieusement merdé. » Nixon en Obama, un général anglais de 14-18 posant nu, l’auteur lui-même prêt à bombarder Téhéran à moins que son métier d’auteur lui évite de monter dans un avion qu’il ne sait pas conduire… Autant de personnages se croisant dans un monde contemporain au bord de l’explosion !

Dans une succession de courtes histoires en noir et blanc formant, au final, une unité étonnante, Joe Sacco livre ici un travail original, lui le journaliste qui raconte depuis déjà plusieurs années la géopolitique en histoires dessinées (lire son interview pour Gaza 1956), au tout début pour Time Magazine ou plus récemment dans le très remarqué Reportages, publié en novembre 2011. BUMF s’impose comme une synthèse hallucinée d’années de réflexion sur les conflits contemporains certains couverts par Joe Sacco dans ses reportages.

Guerre de 14-18, Vietnam, 11-septembre… Le monde de Sacco est au bord de l’asphyxie et tout finit souvent dans des scènes orgiaques, en enfer comme sur la Lune. C’est anachronique, foutraque, totalement irrévérencieux et franchement absurde. Sacco, américain d’adoption, interroge ses concitoyens et leurs obsessions : violence, sexe, religion… De prime abord, c’est déroutant voire ce n’est pas franchement accessible, mais progressivement l’album devient jouissif à condition de pas trop intellectualiser – ce qui est tentant vu le nombre de références pointues.

Les éditions Futuropolis tentent donc un joli pari en publiant ce livre paru en VO en novembre 2014, car si Joe Sacco est une valeur sûre, cet ouvrage peut en déstabiliser plus d’un, même parmi ses fans !

bumf_image2

Publiez un commentaire