Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | July 17, 2018

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Nouveautés à prix cassés

20 décembre 2017 |
SERIE
Les plaisirs de la déliquescence urbaine par Julius Knipl, photographe immobilier
ALBUM
Nouveautés à prix cassés
DESSINATEUR(S)
SCENARISTE(S)
EDITEUR(S)
COLLECTION
DATE DE SORTIE
14/09/2017
EAN
2878272064
Achat :

Julius Knipl, photographe immobilier, arpente la ville pour honorer ses missions. On pourrait penser  les sujets qu’il capture inertes et immuables. Et pourtant. Sous la plume malicieuse et poétique de son auteur, Ben Katchor, le photographe juif rêveur saisit jusque dans les plus petits détails l’essence de New York et de ses petits commerces, de ce qui anime la ville et de ce qui la change, jusque dans l’ombre des enseignes lumineuses.  KATCHORCase

Né en 1951 à New York, Ben Katchor a commencé sa carrière de dessinateur dans RAW, la revue d’Art Spiegelman et de Françoise Mouly. Ce passionné d’architecture donne naissance à son personnage Julius Knipl pour la première fois dans la revue socialiste juive The Forward Nouveautés à prix cassés est paru pour la première fois aux États-Unis en 1991, et revient donc 26 ans après en français chez Rackham.

Boîte de soupe, glaçage de pâtisserie, huit de trèfle, cabine téléphonique, trappe dans le sol: tout y est prétexte au déroulement d’une petit fable d’une page, dont la logique peut parfois échapper au lecteur, mais qui au fur et à mesure dessinent avec une certaine cohérence la passion que le héros voue aux petits détails urbains et aux acteurs de la rue. Perpétuel nostalgique d’un temps révolu, Julius Knipl nous emmène dans des déambulations absurdes à la recherche d’un passé suranné que son imagination peut remanier à volonté. Légèrement maladroits, ses croquis aquarellés de gris aux perspectives audacieuses (mais rigoureuses) figent une époque pleine de slogans publicitaires peints sur les murs. Cette époque, le photographe flegmatique la sent disparaître, et avec elle une certaine idée des relations humaines. Le relire aujourd’hui fait naître un écho, pas si loin de nos centre-villes volontiers gentrifiés.

KATCHORPlanche

Publiez un commentaire