Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | August 22, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

12 Comments

Paco °

30 juin 2011 |

paco_couvnonPar Zaffiro et les Frères Chiens. Manolosanctis, 16 €, le 16 juin 2011.

Le Mexicain Paco est vraiment gentil, attentionné, dévoué, généreux, enthousiaste. Des qualités humaines rares mais qui, face à des brutes et des types mal intentionnés, le font passer – au mieux – pour une bonne poire. Au pire, pour un souffre-douleur. Pauvre, pauvre Paco !

paco_image1Au fil de cinq histoires courtes, on découvre tour à tour Paco en assistant de Zorro, en inspecteur dilettante, en cinéaste débutant, en pirate intrépide et en pizzaïolo inventif. Et à chaque fois, il s’en prend plein la tronche. Bon, on sourit et on ne peut que plaindre le sort de ce si serviable bonhomme à l’inamovible sombrero. Mais, c’est tout. Car ce volume ne propose guère plus que l’enchaînement de saynètes poussives, heureusement dynamisées par un dessin survolté, seul bonne surprise de l’album. Mais le trait péchu de Zaffiro, proche de l’illustration jeunesse, ne rattrape pas le grand vide scénaristique général, les histoires ne menant pas à grand-chose au final. Pauvre Paco.

bouton_nbd Achetez Paco sur Fnac.com
Achetez Paco sur Amazon.fr

paco_image2

PACO de Zaffiro & Lesfrereschiens

Commentaires

  1. Mélanie

    Je ne comprend pas l’auteur de cet article! Il a surement manqué l’humour de l’histoire?! Paco est une excellente BD avec un scénario sous formes de courtes histoires toutes pimenté de détails drôle et de clins d’oeil. Il faut être aveugle (je reste gentille) pour ne pas apprécié cette bande dessinée, et trouver le scénario « vide »! Ce genre d’article sont bien dommages! J’ai partagé auprés de nombreuses personne « PACO » et elles ont toutes plus qu’apprécié!

  2. Mélanie

    Je ne comprend pas l’auteur de cet article! Il a surement manqué l’humour de l’histoire?! Paco est une excellente BD avec un scénario sous formes de courtes histoires toutes pimenté de détails drôle et de clins d’oeil. Il faut être aveugle (je reste gentille) pour ne pas apprécié cette bande dessinée, et trouver le scénario « vide »! Ce genre d’article sont bien dommages! J’ai partagé auprés de nombreuses personne « PACO » et elles ont toutes plus qu’apprécié!

  3. Mélanie

    Je ne comprend pas l’auteur de cet article! Il a surement manqué l’humour de l’histoire?! Paco est une excellente BD avec un scénario sous formes de courtes histoires toutes pimenté de détails drôle et de clins d’oeil. Il faut être aveugle (je reste gentille) pour ne pas apprécié cette bande dessinée, et trouver le scénario « vide »! Ce genre d’article sont bien dommages! J’ai partagé auprés de nombreuses personne « PACO » et elles ont toutes plus qu’apprécié!

  4. Delgnelm

    Je ne peux que rejoindre Mélanie dans son commentaire. L’incompréhension devant cette critique m’envahit. Je pense simplement que ce genre d’humour ne touche pas l’auteur, et au lieu d’en faire une critique sans profondeur aucune, il devrait simplement remettre en question son affinité pour ce style présent. Une question me taraude : Notre amis critique connait-il l’humour de Gotlib et de toute la clic de Fluide Glacial (de la belle époque, il en va ainsi) ? Je me pose sincèrement la question, car je retrouve dans Paco, la fraicheur d’antan présent chez nos amis de Fluide.

    Au vu de la généralisation des critiques sèches et sans profondeur, je pense que Bodoï devrait sincèrement reconsidérer la qualité de ses critiques. Leur avis ne reflétant plus du tout l’avis générale du public. Ce n’est pas parce que la mode est au BD du genre Heroic Fantasy, qu’il faut oublier les autres style et « cracher » dessus…

    Pour résumer, je suis simplement déçu de voir des critiques comme celle-ci sur des BD de qualité, car elle ne colle pas avec les goûts d’une personne. C’est comme ça qu’on tue la diversité incroyable qu’il est possible de trouver dans ce mode de la BD.

    Cordialement,
    Delgnelm

  5. Delgnelm

    Je ne peux que rejoindre Mélanie dans son commentaire. L’incompréhension devant cette critique m’envahit. Je pense simplement que ce genre d’humour ne touche pas l’auteur, et au lieu d’en faire une critique sans profondeur aucune, il devrait simplement remettre en question son affinité pour ce style présent. Une question me taraude : Notre amis critique connait-il l’humour de Gotlib et de toute la clic de Fluide Glacial (de la belle époque, il en va ainsi) ? Je me pose sincèrement la question, car je retrouve dans Paco, la fraicheur d’antan présent chez nos amis de Fluide.

    Au vu de la généralisation des critiques sèches et sans profondeur, je pense que Bodoï devrait sincèrement reconsidérer la qualité de ses critiques. Leur avis ne reflétant plus du tout l’avis générale du public. Ce n’est pas parce que la mode est au BD du genre Heroic Fantasy, qu’il faut oublier les autres style et « cracher » dessus…

    Pour résumer, je suis simplement déçu de voir des critiques comme celle-ci sur des BD de qualité, car elle ne colle pas avec les goûts d’une personne. C’est comme ça qu’on tue la diversité incroyable qu’il est possible de trouver dans ce mode de la BD.

    Cordialement,
    Delgnelm

  6. Delgnelm

    Je ne peux que rejoindre Mélanie dans son commentaire. L’incompréhension devant cette critique m’envahit. Je pense simplement que ce genre d’humour ne touche pas l’auteur, et au lieu d’en faire une critique sans profondeur aucune, il devrait simplement remettre en question son affinité pour ce style présent. Une question me taraude : Notre amis critique connait-il l’humour de Gotlib et de toute la clic de Fluide Glacial (de la belle époque, il en va ainsi) ? Je me pose sincèrement la question, car je retrouve dans Paco, la fraicheur d’antan présent chez nos amis de Fluide.

    Au vu de la généralisation des critiques sèches et sans profondeur, je pense que Bodoï devrait sincèrement reconsidérer la qualité de ses critiques. Leur avis ne reflétant plus du tout l’avis générale du public. Ce n’est pas parce que la mode est au BD du genre Heroic Fantasy, qu’il faut oublier les autres style et « cracher » dessus…

    Pour résumer, je suis simplement déçu de voir des critiques comme celle-ci sur des BD de qualité, car elle ne colle pas avec les goûts d’une personne. C’est comme ça qu’on tue la diversité incroyable qu’il est possible de trouver dans ce mode de la BD.

    Cordialement,
    Delgnelm

  7. Coucou Mélanie et Delgnelm,
    alors, oui, « Paco » ne m’a pas fait rire. Je trouve que c’est un album qui manque de cette profondeur que vous réclamez pour nos articles, malgré d’immenses qualités graphiques. Je n’y retrouve absolument pas quelque chose de Fluide Glacial, désolé. Mais si vous l’avez aimé, je ne peux que m’en réjouir!

    Après, deux/trois remarques. D’abord, faut-il encore le préciser, le rôle d’une critique n’est pas de refléter l’avis général, ça ne l’a jamais été; une critique est l’avis argumenté d’une personne, à un moment donné, éclairé par de nombreuses autres lectures permettant de prendre un peu de hauteur par rapport à chaque album.
    Ensuite, la mode de l’heroic fantasy est, me semble-t-il, passée depuis un bon petit bout de temps, et elle n’a pas plus de place sur BoDoï que les autres genres (vérifiez, nous sommes d’ailleurs bien plus attirés par les autres genres que par la fantasy!).
    Enfin, on ne tue jamais la diversité en écrivant ce qu’on pense. C’est tout le contraire. Une litanie de bonnes critiques finit par faire perdre le sens du mot critique et de la valeur aux compliments; une succession de mauvaises critiques ressemblerait à de l’aigreur ou de l’acharnement.

    C’est pourquoi, sur BoDoï, nous écrivons sur les livres que nous aimons, sur ceux qui retiennent notre attention, sur ceux que nous n’aimons pas. Car c’est le rôle d’un média spécialisé comme le nôtre de guider nos lecteurs dans la multitude des sorties. Mais après, heureusement que nous ne sommes pas d’accord sur tout, ce serait bien triste.

    Bonnes lectures et à bientôt

  8. Coucou Mélanie et Delgnelm,
    alors, oui, « Paco » ne m’a pas fait rire. Je trouve que c’est un album qui manque de cette profondeur que vous réclamez pour nos articles, malgré d’immenses qualités graphiques. Je n’y retrouve absolument pas quelque chose de Fluide Glacial, désolé. Mais si vous l’avez aimé, je ne peux que m’en réjouir!

    Après, deux/trois remarques. D’abord, faut-il encore le préciser, le rôle d’une critique n’est pas de refléter l’avis général, ça ne l’a jamais été; une critique est l’avis argumenté d’une personne, à un moment donné, éclairé par de nombreuses autres lectures permettant de prendre un peu de hauteur par rapport à chaque album.
    Ensuite, la mode de l’heroic fantasy est, me semble-t-il, passée depuis un bon petit bout de temps, et elle n’a pas plus de place sur BoDoï que les autres genres (vérifiez, nous sommes d’ailleurs bien plus attirés par les autres genres que par la fantasy!).
    Enfin, on ne tue jamais la diversité en écrivant ce qu’on pense. C’est tout le contraire. Une litanie de bonnes critiques finit par faire perdre le sens du mot critique et de la valeur aux compliments; une succession de mauvaises critiques ressemblerait à de l’aigreur ou de l’acharnement.

    C’est pourquoi, sur BoDoï, nous écrivons sur les livres que nous aimons, sur ceux qui retiennent notre attention, sur ceux que nous n’aimons pas. Car c’est le rôle d’un média spécialisé comme le nôtre de guider nos lecteurs dans la multitude des sorties. Mais après, heureusement que nous ne sommes pas d’accord sur tout, ce serait bien triste.

    Bonnes lectures et à bientôt

  9. Coucou Mélanie et Delgnelm,
    alors, oui, « Paco » ne m’a pas fait rire. Je trouve que c’est un album qui manque de cette profondeur que vous réclamez pour nos articles, malgré d’immenses qualités graphiques. Je n’y retrouve absolument pas quelque chose de Fluide Glacial, désolé. Mais si vous l’avez aimé, je ne peux que m’en réjouir!

    Après, deux/trois remarques. D’abord, faut-il encore le préciser, le rôle d’une critique n’est pas de refléter l’avis général, ça ne l’a jamais été; une critique est l’avis argumenté d’une personne, à un moment donné, éclairé par de nombreuses autres lectures permettant de prendre un peu de hauteur par rapport à chaque album.
    Ensuite, la mode de l’heroic fantasy est, me semble-t-il, passée depuis un bon petit bout de temps, et elle n’a pas plus de place sur BoDoï que les autres genres (vérifiez, nous sommes d’ailleurs bien plus attirés par les autres genres que par la fantasy!).
    Enfin, on ne tue jamais la diversité en écrivant ce qu’on pense. C’est tout le contraire. Une litanie de bonnes critiques finit par faire perdre le sens du mot critique et de la valeur aux compliments; une succession de mauvaises critiques ressemblerait à de l’aigreur ou de l’acharnement.

    C’est pourquoi, sur BoDoï, nous écrivons sur les livres que nous aimons, sur ceux qui retiennent notre attention, sur ceux que nous n’aimons pas. Car c’est le rôle d’un média spécialisé comme le nôtre de guider nos lecteurs dans la multitude des sorties. Mais après, heureusement que nous ne sommes pas d’accord sur tout, ce serait bien triste.

    Bonnes lectures et à bientôt

  10. Francis Pincemoi

    Vous avez bien raison, Benjamin,de pas vous faire marcher sur les pieds! 16 euros, c’est quand même une somme , à peu prés le prix de dix litres de super. Donc il faut en effet éviter de tomber dans la complaisance quand on évoque ce genre de titre: les jeunes auteurs sont un peu comme les vins primeurs de type Beaujolais, pour ma part je préfère les vins qui ont longtemps vieilli dans des futs en bois. La maturité est synonime d’expérience, de savoir-faire et de virtuosité, que les jeunes ne peuvent acquerir en un jour. Rome ne s’est pas construite en un jour, il faut le rappeler!
    Pour ma part, je crois cependant que manolosanctis propose des lectures gratuites sur son site, donc pourquoi ne pas aller y voir? Bonne fin de weekend!

  11. Francis Pincemoi

    Vous avez bien raison, Benjamin,de pas vous faire marcher sur les pieds! 16 euros, c’est quand même une somme , à peu prés le prix de dix litres de super. Donc il faut en effet éviter de tomber dans la complaisance quand on évoque ce genre de titre: les jeunes auteurs sont un peu comme les vins primeurs de type Beaujolais, pour ma part je préfère les vins qui ont longtemps vieilli dans des futs en bois. La maturité est synonime d’expérience, de savoir-faire et de virtuosité, que les jeunes ne peuvent acquerir en un jour. Rome ne s’est pas construite en un jour, il faut le rappeler!
    Pour ma part, je crois cependant que manolosanctis propose des lectures gratuites sur son site, donc pourquoi ne pas aller y voir? Bonne fin de weekend!

  12. Francis Pincemoi

    Vous avez bien raison, Benjamin,de pas vous faire marcher sur les pieds! 16 euros, c’est quand même une somme , à peu prés le prix de dix litres de super. Donc il faut en effet éviter de tomber dans la complaisance quand on évoque ce genre de titre: les jeunes auteurs sont un peu comme les vins primeurs de type Beaujolais, pour ma part je préfère les vins qui ont longtemps vieilli dans des futs en bois. La maturité est synonime d’expérience, de savoir-faire et de virtuosité, que les jeunes ne peuvent acquerir en un jour. Rome ne s’est pas construite en un jour, il faut le rappeler!
    Pour ma part, je crois cependant que manolosanctis propose des lectures gratuites sur son site, donc pourquoi ne pas aller y voir? Bonne fin de weekend!

Publiez un commentaire