Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | September 26, 2021















Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Pipistrelli #2

27 août 2021 |
SERIE
Pipistrelli
ALBUM
Alpha, Bêta, Plectrude ! - 2
DESSINATEUR(S)
SCENARISTE(S)
EDITEUR(S)
PRIX
15 €
DATE DE SORTIE
20/08/2021
EAN
2379620415
Achat :

pipistrelli2_image1 Après avoir vécu une incroyable aventure, Olive Pipistrelli est revenue dans son coin de forêt, avec ses amis. Un environnement douillet et familier, qui suffit à son bonheur. Le tout, c’est de retrouver le pot de crème de marrons pour s’en délecter ensemble à la Fête de l’automne. Mais impossible de mette la main dessus, trop bien caché l’année précédente au pied d’un châtaignier, pour éviter que notre héroïne ne finisse le pot en solo ! Peut-être que cette étrange machine, déboulée d’on ne sait où, saura résoudre ce mystère ? Eh bien, non, la Plectrude n’en sait rien, mais elle sait tout le reste, comme une encyclopédie électronique qui ne s’arrête jamais. De quoi exaspérer tout le monde… sauf Bescherelle, fasciné par ce savoir infini à portée de main. Et qui finit par délaisser ses amis pour n’écouter que le ronron érudit de cette « table basse qui parle »…

Bonne nouvelle en cette fin d’été : Pipistrelli est de retour ! Le premier tome de la série signée Charlotte Pollet était terriblement enthousiasmant, par son inventivité, son ton loufoque et sa mise en scène si particulière. Si l’effet de surprise est un peu passé et que la trame de ce nouveau volume est moins étonnante, on retrouve tout de même tout ce qui fait le charme unique de ce petit monde : la douceur d’une vie hors du temps dans les bois, les relations fines et sincères entre des personnages tour à tour irritants et attachants, et un environnement graphique d’une profonde originalité. Ainsi, dans ce large format à l’italienne, Charlotte Pollet compose un découpage innovant et percutant, joue à merveille des aplats et contrastes de couleurs pour faire vibrer ses cases au trait d’une grand finesse, n’oublie pas la typographie comme élément graphique de narration. Et ajoute quelques bonnes vannes et une bonne louche de tendresse. Autant de bonnes raisons de se délecter de cette nouvelle livraison de Pipistrelli, en en espérant beaucoup d’autres : car une série à la bonne humeur communicative comme celle-ci, il faudrait pouvoir en lire plus souvent !

pipistrelli2_image2

Publiez un commentaire