Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | August 20, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

One Comment

Quatre beaux livres en attendant les beaux jours

29 mai 2013 |

Petite sélection de beaux livres graphiques ou historiques, expérimentaux ou poétiques, sortis ces derniers mois.

panorama_couvPanorama du froid

Jochen Gerner expérimente beaucoup en recouvrant. Comme dans son TNT en Amérique, où un album de Tintin se retrouvait nimbé de noir et où seuls quelques textes et éléments graphiques en ressortaient. Ou comme ce qu’il présentait au Havre en 2009: des couvertures de Lucky Luke réduites au noir et à un élément graphique récurrent, ou des comics de guerre recouverts de points et de hachures, poussant les bandes dessinées vers l’abstraction. Panorama du froid, qui succède à un Panorama du feu tournant autour de couvertures de pocket comics guerriers, est lui aussi issu d’un travail exposé à la galerie Anne Barraut à Paris (2009). L’idée : recouvrir de peintures des cartes postales du monde entier, pour transformer ces paysages urbains ou ruraux en vues d’icebergs. Bleu, gris et blanc viennent ainsi habiller les espaces, et les recomposer pour leur donner une certaine uniformité. L’architecture antique ou moderne disparaît alors sous une glace monolithique aux lignes et couleurs pures. L’accumulation de ces cartes postales recouvertes (76 sont réunies dans ce livre publié par L’Association) produit un bel effet, envoûtant, intrigant et apaisant. À noter que lors de la réalisation de ces dessins, une navigatrice traversant le Pôle Nord était en contact avec Jochen Gerner, qui lui envoyait par Internet ces étranges images pour illustrer les billets de son blog de voyageuse. L’élégant livre Panorama du froid est donc la troisième version, la troisième dimension de ce projet expérimental et pictural, porté par un auteur qui ne cesse d’interroger les formes et leur sens, ainsi que leurs non-dits.

Panorama du froid. Par Jochen Gerner. L’Association, 17 €, le 16 mai 2013.

Achetez-le sur Fnac.com
Achetez-le sur Amazon.fr

panorama_image

johnnychrist_couvJohnnychrist – Une certaine empathie envers le fragile

Souhaitant travailler ensemble, mêler leur dessin respectif en un troisième totalement inédit, la talentueuse Belge Aurélie William Levaux et le graphiste multiforme, grand ordonnateur du Dernier Cri, Moolinex ont créé Johnnychrist. Artiste fantasque et éthéré, gourou du mouvement PRISME, personnalité insaisissable, il produit dans ce grand format tout en couleurs des images à ne pas mettre entre toutes les mains. Levaux et Moolinex détournent l’imagerie chrétienne, la fusionnent avec les délires rock-psyché-cosmique des 70’s ou l’iconographie des livres d’enfants, et y associent un titre provocateur (jeux de mots volontairement pourris inclus), créant ainsi une oeuvre aux frontières du surréalisme tendance Dada et de l’humour graphique sacrément perché. C’est bizarre, souvent très drôle, toujours superbe grâce à un dessin coloré subtil et jamais clinquant. Une curiosité visuelle, parfaitement éditée par Atrabile, pour amateurs de belles images qui ne se prennent pas trop au sérieux.

Johnnychrist – Une certaine empathie envers le fragile. Par Aurélie William Levaux et Moolinex. Atrabile, 22 €, le 15 mars 2013.

Achetez-le sur Fnac.com
Achetez-le sur Amazon.fr

johnnychrist_image

opera_couvUn opéra de papier

Sous-titré « Les Mémoires de Blake et Mortimer », Un opéra de papier est en vérité une sorte d’autobiographie artistique d’Edgar-P. Jacobs, déjà parue en 1981 et que Gallimard vient de rééditer. Le créateur de Blake et Mortimer, longtemps collaborateur d’Hergé, y raconte sa jeunesse, sa passion et son travail pour l’opéra (oui, oui, il chantait!), sa mobilisation pendant la Seconde Guerre mondiale ou l’épopée du Journal de Tintin, dont il fait partie de l’équipe fondatrice. Riche de documents rares issus de ses archives personnelles, cette histoire contée à la première personne est bourrée d’anecdotes sur la création de célèbres personnages, mais aussi sur la réalité de la vie d’un auteur de bandes dessinées dans l’immédiat après-guerre. Photos, crayonnés, recherches, découpages de planches viennent ainsi illustrer les propos de Jacobs, qui déroulent la création de chacune des aventures de son duo so bristish. On regrettera toutefois que cette réédition reprenne la maquette datée et peu aérée de la première version, qui ne facilite pas la lecture ni l’immersion dans cet univers. Mais elle a le mérite de rendre à nouveau disponible un titre ancien mais absolument indispensable à tous ceux qui s’intéressent à l’histoire de la ligne claire franco-belge. Une référence.

Un opéra de papier – Les Mémoires de Blake et Mortimer. Par Edgar-P. Jacobs. Gallimard, 29 €, le 7 mai 2013.

Achetez-le sur Fnac.com
Achetez-le sur Amazon.fr

opera_image

cfsl7_couvCFSL.net – Café Salé artbook 07

Doit-on encore présenter Café Salé? Forum web hyperactif, où se croisent des graphistes du monde entier, en quête de conseils, de rencontres artistiques et de visibilité, CFSL est aussi devenu un label éditorial de grande qualité, produisant notamment de beaux livres sur les graphistes contemporains les plus doués de leur génération (voir récemment l’artbook de Mathieu Laufray). Voici la septième livraison de leur collection de beaux livres d’images, reprenant les meilleurs travaux des jeunes diplômés ou professionnels oeuvrant dans la galaxie Café Salé. 300 pages, 175 artistes et 550 illustrations pour donner un échantillon des tendances graphique du moment, et celles de demain, qui s’immiscent dans tous les médias grand public avides d’images (cinéma, publicité, couvertures de livres, jeux vidéo, etc.). Le dessinateur Henscher résume bien l’aspect vivier de « pionniers » de CFSL dans sa préface : « Web design, illustration traditionnelle, tablette graphique, jeux vidéo, dessin animé, BD, photographie ou encore sculpture, les artistes de CFSL viennent de tous horizons. Ils créent des passerelles de plus en plus durables entre des métiers qui ne faisaient que se côtoyer à distance respectueuse il y a encore quelques années. (…) Bienvenue sur le Café Salé. Bienvenue dans le futur. »

CFSL.net – Café Salé artbook 07. Collectif. CFLS Ink/Ankama, 30 €, le 7 mai 2013.

Achetez-le sur Fnac.com
Achetez-le sur Amazon.fr

cfsl7_image

Commentaires

Publiez un commentaire