Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | May 24, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Sélection Comics – Queen & Country

22 juillet 2013 |

La Sélection Comics vous propose un focus sur un titre anglo-saxon qui vous sortira de la routine super-héroïque. Zoom ce mois-ci sur une série d’espionnage loin des clichés du genre, signée Greg Rucka : Queen & Country, qu’Akileos publie en intégrales.

queen_and_country_inteJames Bond, ce cliché. Personne n’est évidemment dupe de ce que l’espionnage tel qu’il se pratique dans les services secrets du monde entier n’a qu’un lointain rapport avec les aimables fantaisies de Ian Fleming. Surveiller les activités des pays ennemis (et amis, l’actualité récente nous le rappelle) est un job autrement moins glamour. De nombreuses œuvres de fiction plus terre-à-terre se sont heureusement attachées à dépeindre les agents secrets avec davantage d’acuité. C’est le cas de Queen & Country, série de Greg Rucka publiée entre 2001 et 2007 aux États-Unis (lauréate de l’Eisner Award de la meilleure série en 2002), publiée chez nous par Akileos en déjà sept tomes. Et aussi dans une belle édition intégrale, dont le deuxième volume est sorti en juin.

Son héroïne, Tara Chace, travaille pour le Secret Intelligence Service (SIS) britannique à Londres. Elle est l’une des trois « vigies » déployées tout autour de la planète quand le besoin s’en fait sentir. La première mission de Tara qu’il nous est donnée de suivre ici l’envoie en Tchétchénie : depuis le toit d’un immeuble, elle abat d’une balle un mafieux russe. Son premier assassinat. Mais certainement pas le premier d’une longue liste. Car dans Queen & Country, on n’use pas de son permis de tuer comme l’on dégainerait sa carte bleue. La jeune femme aura bien du mal à se remettre d’avoir ôté une vie en service. Et puis de toute façon, le boulot de vigie se passe pour l’essentiel au bureau plutôt que sur le terrain, à attendre que les vraies décisions soient prises en haut lieu.

D’où le caractère extrêmement bavard de la série. Les scènes d’action sont bien présentes, et Tara n’hésite pas à user de la force quand la situation l’exige pour démêler des affaires d’enlèvement, d’attentat ou encore de chantage… Mais ces séquences sont généralement précédées de pages entières de dialogues dans les bureaux du SIS. Greg Rucka ne va pas à la facilité et rend assez justement compte des enjeux géopolitiques qui président à chacune des décisions des chefs de Tara. Le scénariste n’oublie pas non plus d’ajouter un peu d’humour, ce qui ne gâte rien.

queen_and_country_couv

Plus aléatoire : la mise en scène de ces séquences parlées. Là, c’est un peu la loterie. Pour raconter chaque grande affaire traitée par les vigies, en général sur trois ou quatre épisodes, Rucka a ainsi fait appel à un dessinateur différent. Et, c’est le jeu dans ces cas-là, certains s’en sortent mieux que d’autres : autant la maîtrise de l’aplat noir de Leandro Fernandez et celle de Jason Shawn Alexander (Abe Sapiens) se prêtent bien au sujet, autant le minimalisme façon manga de Carla Speed McNeil (Finder) tombe complètement à côté. La lecture n’est pas non plus toujours facilitée par les changements radicaux d’apparence des personnages principaux : physiquement assez quelconque dans sa première aventure dessinée par Steve Rolston, Tara devient brutalement, et sans que l’intrigue le réclame spécialement, une bombasse chez Fernandez. Curieux.

queen_and_country_planches

Reste une approche très pertinente du sujet, qui complète parfaitement celle développée exactement au même moment à la télévision par l’excellente série britannique [MI-5]. Pour créer Tara Chace, Greg Rucka s’est inspiré d’un feuilleton plus ancien, The Sandbaggers, diffusé à la fin des années 1970 au Royaume-Uni. À l’époque, on présentait déjà ce show réaliste comme la réponse à James Bond. Queen & Country contentera idéalement ceux que Skyfall, plus old school 007 que jamais, a laissé sur leur faim.

Guillaume Regourd

_________________________________

Queen & Country Int.#2.
Par Gred Rucka et plusieurs dessinateurs.
Akileos, 29,50 €, le 20 juin 2013.

Achetez-le sur Amazon.fr
Achetez-le sur BDFugue.com

_________________________________

Publiez un commentaire