Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | May 29, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Sélection Comics – The Sword

22 mai 2014 |

the_sword_1_le_feu_couvLa Sélection Comics vous propose un focus sur un titre anglo-saxon qui vous sortira de la routine super-héroïque. Zoom ce mois-ci sur une série fantastique au ton étonnamment réaliste, une épopée « profil bas » mais accrocheuse : The Sword, par Jonathan et Joshua Luna.

Image Comics, encore et toujours… Elle a bien grandi l’écurie indé voulue par les renégats Jim Lee, Rob Liefeld, Todd McFarlane and co. Au départ portés par une saine envie de développer « leurs » histoires et « leurs » héros en dehors des carcans imposés par Marvel et DC, ces auteurs-là s’étaient un peu vite complu dans une rage ado, accouchant essentiellement d’une nouvelle lignée de super-justiciers. Aujourd’hui, et il y a bien sûr une raison The Walking Dead à cela, la maison attire la crème des scénaristes (Brian K. Vaughan, Jonathan Hickman, Ed Brubaker…) et a un peu pris le relais en termes de récits adultes grand public d’un Vertigo sur le déclin.

The Sword des frères Luna, s’inscrit dans cette tendance. Pas de super-héros à proprement parler ici, même s’il est bien question de super-pouvoirs. Et une maturité de ton, un réalisme qui lui donne une vraie personnalité.

Tout commence avec l’irruption de trois individus menaçants au domicile d’une petite famille. Le père, un prof d’université apparemment sans histoire, est sommé de restituer un glaive qu’il leur aurait dérobé. Pour l’obtenir, les vilains se mettent à torturer les résidents en faisant étalage de pouvoirs surnaturels. À l’issue, dramatique, de cette affaire, la fille aînée, Dara, mettra la main sur la fameuse épée. Celle-ci a la particularité de conférer à son porteur la force d’un Hulk et les facultés de régénération d’un Wolverine. Dara, immobilisée depuis des années dans un fauteuil roulant, retrouve même l’usage de ses jambes au contact de son pommeau. Ce sont ses agresseurs qui vont le regretter.

comics_sword1

Mais chaque chose en son temps. On ne passe pas d’innocente étudiante à machine de guerre en une après-midi. The Sword est avant tout un récit d’apprentissage raconté avec beaucoup de sensibilité et une volonté de conserver – toutes proportions gardées – un certain réalisme. Comme ils l’avaient déjà démontré avec Girls ou Ultra, leurs précédentes créations, les frères Luna affichent une belle maîtrise de la narration et du rythme. Les révélations ne se font jamais attendre plus que de raisonnable dans le premier volume (sur quatre) de cette nouvelle série à mesure que se dévoile le passé très « Highlander » des trois propriétaires originels de l’épée. Leur conflit avec le père de Dara remonte à 4000 ans dans la Grèce antique!

sword_4covers

Mais tout cela, le lecteur le découvre par les yeux de Dara et de deux camarades de classe qu’elle embarque dans l’aventure. Leur incrédulité initiale puis leur acceptation progressive de cette mythologie chargée sonnent juste. On regrettera que le dessin de Jonathan, l’aîné des Luna, soit, pour le dire élégamment, aussi minimaliste et rigide. Sur une trame aussi classique, la patte d’un artiste plus imaginatif eut été la bienvenue. Rien qui empêche néanmoins de se laisser happer par cette épopée profil bas.

________________

The Sword #1.
Par Jonathan et Joshua Lunan.
Delcourt, 15,95 €, mars 2014.

Achetez-le sur Amazon.fr
Achetez-le sur BDFugue.com

________________

sword_planche-vo

Publiez un commentaire