Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | November 23, 2020















Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Shadows House #1-2

30 juin 2020 |
SERIE
Shadows House #1-2
DESSINATEUR(S)
SCENARISTE(S)
EDITEUR(S)
PRIX
7.60 €
DATE DE SORTIE
17/06/2020
EAN
2344041702
Achat :

shadows-house_image1Il existe une maison peuplée d’ombres. Ce sont les membres de la famille Shadows : des humains à la peau sombre comme la nuit, comme un néant recouvrant leur corps, à tel point qu’on ne peut distinguer leurs traits, leurs émotions. Pour reproduire leurs expressions, ils utilisent des automates, à la fois serviteurs et visages. Chacune de ces « poupées vivantes » travaille pour un membre de la famille et – en dehors des tâches ménagères – l’accompagne partout et doit refléter les expressions de son maître ou sa maîtresse. C’est ce qu’apprend chaque jour Emilico, jolie poupée débutante, qui sert une jeune fille frustrée et triste…

Le duo d’auteurs So-ma-to imagine ici un monde troublant, nimbé de mystères, où tout paraît factice, à commencer par la relation entre dominants et dominés. La famille Shadows – dont on ne croise presque aucun membre – est-elle vraiment humaine derrière le noir de suie qui recouvre les corps ? Et ces poupées, si perfectionnées qu’elles doivent se nourrir et sont chamboulées de sentiments : ne sont-elles pas les plus humaines dans cette maisonnée de laquelle personne ne sort ? Avec talent et un sens consommé du suspense, les auteurs composent peu à peu un puzzle vertigineux, oscillant entre les genres. On est ici, en effet, entre le conte fantastique, le roman gothique (belles séquences de chasse au monstre de suie dans les couloirs du manoir), la parabole sociétale, le récit d’apprentissage. Le tout soutenu par un dessin fin et subtile, et une singulière utilisation de hachures et trames denses pour figurer les ombres. Ombres qu’il faudra forcément affronter pour percer le mystère…

shadows-house_image2

Publiez un commentaire