Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | December 3, 2016

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

« Sociorama », collection sociologique maline de Casterman

9 mars 2016 |

fabrique_couvUne plongée dans l’univers du cinéma pornographique (La Fabrique pornographique, par Lisa Mandel et Mathieu Trachman), une infiltration parmi les sans-papiers exploités par les agences d’intérim et l’industrie du bâtiment (Chantier interdit au public, par Claire Braud et Nicolas Jounin)… La collection Sociorama de Casterman débute en beauté. Son principe, limpide et malin ? Associer un sociologue et un auteur de BD, autour d’une enquête précise. « L’idée m’est venue il y a deux ans, quand j’ai été invitée par des doctorants à un colloque sur la sociologie et la BD dans une université parisienne, raconte Lisa Mandel (H.P., Super Rainbow…), co-directrice de cette collection avec la sociologue Yasmine Bouagga. Ils m’ont parlé de leurs projets, ultra intéressants, mais souvent peu lus quand ils étaient édités. Souvent, le grand public passe à côté de ces enquêtes théoriques et jargonnantes. Or les auteurs de BD sont, eux, régulièrement en quête de bons sujets… Je me suis dit qu’il fallait les réunir. »

fabrique_1Les sociologues ne souhaitent toutefois pas se mettre en avant dans les albums — à la différence des Pinçon-Charlot, dont les travaux ont été adaptés dans Riche, pourquoi pas toi ?, par Marion Montaigne. Il faut donc trouver des personnages, dans les enquêtes effectuées, qui permettent de raconter des histoires particulières. « Nous n’inventons rien, les dialogues sont le plus souvent vrais, mais réagencés », poursuit Lisa Mandel. Un comité de lecture, composé de quatre sociologues, garantit le côté scientifique du propos. Il choisit le sujet traité (facilement adaptable en BD — pas de recueils de statistiques, donc —, et sur des situations contemporaines en France), et rencontre l’auteur pressenti pour le dessiner.

« Je m’occupe du choix des artistes, détaille encore Lisa Mandel. Ils doivent avoir un trait assez rapide, et être des auteurs complets, pour pouvoir garder un maximum de personnalité malgré un thème imposé. Ils doivent aussi être capables d’humour, pour alléger les sujets graves. » Une fois à l’oeuvre, il leur faut accepter de faire valider leur synopsis, leur découpage, puis leurs planches par le fameux comité. « Seul un auteur contacté sur deux accepte : plusieurs ne souhaitent pas effectuer de travail de commande, estiment que lire et mettre en images une thèse est un boulot trop important, craignent de ne pas disposer d’assez de liberté, et trouvent la rémunération insuffisante. »

chantier_couvParmi les curieux et courageux dont les albums seront bientôt publiés, citons Léon Maret (Séducteurs de rue, sur les « artistes de la séduction », avec Mélanie Gourarier), Baptiste Virot (Embarquement immédiat, autour du personnel navigant, avec Anne Lambert), Helkarava (La Banlieue du 20h, avec Jérôme Berthaut), et Anne Simon (Encaisser, sur les coulisses de la grande distribution, avec Marlène Benquet). Lisa Mandel et Yasmine Bouagga, elles, préparent pour 2017 un hors-série autour de la jungle de Calais. Complétant un programme alléchant.

———————————
La Fabrique pornographique
Par Lisa Mandel et Mathieu Trachman.
Casterman/Sociorama, 12,00€, le 3 février 2016.

Chantier interdit au public
Par Claire Braud et Nicolas Jounin.
Casterman/Sociorama, 12,00€, le 3 février 2016.
———————————-

chantier_1

Publiez un commentaire