Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | January 21, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

One Comment

Tintin à l’honneur au Musée en herbe

27 avril 2015 |

Musee en herbe_ Tintin_6« Et les Dupont et Dupond, ce sont des frères ou des sosies ? ». 85 ans après sa première publication, Tintin continue de fasciner les enfants. Pour preuve, une exposition du Musée en Herbe à Paris lui est consacrée jusqu’au 31 août. Dans une démarche pédagogique, le Musée en Herbe organise des visites guidées à destination des tout-petits (à partir de 2 ans et demi) et des enfants (à partir de 5 ans) pour découvrir l’univers d’Hergé.

« Il faut qu’il y ait beaucoup d’interactivité, sinon les enfants s’ennuient, prévient l’animatrice. Je leur pose un maximum de questions, et je les fait répéter les mots difficiles. » Munis de casquettes et de foulards prêtés par le musée, les enfants suivent attentivement. En cours de visite, il leur faut remplir le carnet du petit reporter – rouge pour ceux qui savent lire, vert pour les autres – afin de gagner une pierre précieuse du trésor de Rackham le Rouge. Mais cette démarche épatante n’a pu voir le jour qu’au prix d’âpres négociations avec la maison Moulinsart S.A., peu encline à voir Tintin échapper au contrôle strict auquel il est habituellement soumis.

La visite, elle, s’articule autour de deux salles. La première évoque les débuts d’Hergé, ses affiches publicitaires, ses premières publications dans Le Petit Vingtième et ses héros Quick et Flupke. La seconde expose les chefs d’œuvres ethnographiques dont s’est inspiré Hergé pour les aventures de Tintin. « C’est un vrai ? », demande une petite voix en désignant le sarcophage d’Itnedjes tandis que les autres se pressent autour de la fameuse statuette arumbaya de L’Oreille Cassée. Alors qu’on pourrait s’attendre à une visite simplifiée pour les enfants, le musée place, au contraire, haut la barre en évoquant tour à tour le processus de création d’une bande dessinée, les momies égyptiennes, et les indiens d’Amérique. Un atelier d’art plastique autour d’un album de Tintin permet de compléter la visite.

 

Musee en herbe_ Tintin_9

Musee en herbe_ Tintin_13

Musee en herbe_ Tintin_18

Musee en herbe_ Tintin_15

Musee en herbe_ Tintin_11

Musee en herbe_ Tintin_12

Musee en herbe_ Tintin_14

Musee en herbe_ Tintin_5

Musee en herbe_ Tintin_10

Musee en herbe_ Tintin_17

Musee en herbe_ Tintin_8

Musee en herbe_ Tintin_4

Musee en herbe_ Tintin_7

Musee en herbe_ Tintin_3

Musee en herbe_ Tintin_2

Musee en herbe_ Tintin_1

 

———————————————————

Exposition Le Musée imaginaire de Tintin
Jusqu’au 31 août 2015, au Musée en Herbe,
21 rue Hérold – 75001 Paris.
Tous les jours de 10h00 à 19h00 avec nocturne le jeudi jusqu’à 21h.
Entrée : de 6 à 10€ (visite guidée).
Photos © Céline Bagault pour BoDoï.

———————————————————

Commentaires

  1. Munis de casquettes et de foulards prêtés par le musée c’est parfait pour se refiler des poux, quelle riche idée! Sur la biographie ils oublient de dire qu’en 1934 Hergé devient homosexuel avec Tchang.

Publiez un commentaire