Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | August 18, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

8 Comments

« Titeuf, le film » déçoit par manque d’impertinence

4 avril 2011 |

Fort de douze albums et d’une série télévisée auréolée d’un joli succès d’audience, Titeuf s’invite en salles. Et en 3D, s’il vous plaît, sous la houlette de Zep en personne.

titeuf_afficheDix-neuf ans, c’est le temps qu’il aura fallu à ce héros en phase avec son temps pour accéder à une aussi large notoriété – entre l’apparition du mouflet à la mèche blonde dans un fanzine suisse (à n’en pas douter devenu collector) et son intrusion sur grand écran via des centaines de copies.

Après un premier album vendu à 5 000 exemplaires, un deuxième à 10 000, et ainsi de suite jusqu’au tirage intimidant de 2 millions d’unités pour le dixième tome, le monde du cinéma ne pouvait que faire les yeux doux à ce qui a tout d’une poule aux œufs d’or. Logique d’ailleurs pour un gamin qui doit précisément son patronyme à sa mèche en forme d’œuf, dixit l’auteur.

Premier constat : la réalisation léchée est à la hauteur de l’attente suscitée par cette adaptation. Le style propre à Zep n’est pas trahi par de quelconques compromis budgétaires, et les décors bénéficient d’une attention toute particulière – mention à la campagne, digne des plus belles images d’Épinal.

titeuf_2L’animation, fluide et toute en rondeur, est un régal. En revanche, l’apport de la 3D, sans nuire au plaisir de visionnage comme certains films live en ont fait les frais (dont un Choc des Titans de sinistre mémoire), n’apporte rien de décisif. Hormis un joli prologue uchronique bardé de dinosaures – offrant de beaux effets de jaillissement -, l’aspect chronique du récit n’appelle en rien un déluge de relief.

Justement, que raconte le film ? Titeuf est anéanti par une nouvelle à laquelle rien ne le préparait : il n’est pas invité à l’anniversaire de son amie Nadia, qu’il apprécie particulièrement. Pis encore, ses parents décident de faire un break afin de réfléchir sur l’avenir à donner à leur couple. Ces deux intrigues entremêlées suscitent divers quiproquos savoureux, et des rencontres hautes en couleurs avec un psy nonchalant (formidablement doublé par le fraîchement césarisé Michael Lonsdale), ou un baroudeur qui ressemble furieusement à notre rockeur national Johnny Hallyday – qui participe d’ailleurs à la bande originale. Les gags ne manquent pas, la verdeur du langage de Titeuf et de sa bande d’amis (préalablement présentés, à usage d’un public néophyte) sont au rendez-vous.

titeuf_4L’ennui, c’est que la cadence ne suit pas. L’histoire traîne en longueur et les péripéties se révèlent redoutablement prévisibles. Parfaitement calibré pour les jeunes spectateurs, le spectacle manque d’impertinence, sans doute conditionné par des producteurs frileux, soucieux de proposer un film d’animation grand public.

En lieu et place de l’insolence de la BD, on se contente donc d’un regard sociologique, montrant des adultes confrontés à l’usure du couple. Juste et lucide, celui-ci ne nous empêchera pas de pester contre la sous-exploitation de personnages pourtant formidables (les grands-parents), et de gags dont l’air de déjà-vu est plutôt surprenant (l’achat d’une véritable bague à l’aide de quelques misérables euros rappelle étrangement un passage de la série Cédric).

Si les producteurs avaient pris conscience de l’impérieuse nécessité d’un film enlevé, au lieu de concentrer leurs efforts sur la bande originale – invoquant des pointures comme Goldman, Cabrel ou Souchon – et le merchandising (au programme : album du film, stickers, flipbooks et puzzles, entre autres), nul doute que Titeuf, le film eut remporté tous les suffrages. En l’état, il reste un film émaillé de quelques bons gags, mais dont le capital sympathie est entamé par une intrigue trop rapiécée pour mériter une haie d’honneur. Être mou du genou quand on s’appelle Titeuf, c’est pô juste !

Gersende Bollut

titeuf_6

———————————

Titeuf, le film
Par Zep.
Long-métrage d’animation en 3D. Durée: 1h27.
Avec les voix de Donald Reignoux, Zabou Breitman, Sam Karmann, Jean Rochefort, Maria Pacôme, Mélanie Bernier…
En salles le 6 avril 2011.

Images © Moonscoop – Pathé Production – France 3 Cinéma – Pointprod SA – RTS Radio Télévision Suisse.

Votez pour cet article

———————————-

Commentaires

  1. Francis Pincemoi

    J’ai vu ce film en 3-D (on se demande bien pourquoi vu le faible besoin de relief!! Si c’est juste pour augmenter le prix des places, ce n’est pas très sympa, Monsieur Zep!). fo pas pousser!°)
    Adaptation fidèle de la BD best-seller chez Glénat, mais le rythme a changé: normalement, il y a un gag par page, là il y en a moins d’un par minute! car le tout est dilué dans une sorte de comédie de moeurs, parlant notamment de divorce! Si le graphisme est fidèle (mention excellent aux décors qui eux sont supérieurs à ceux de la BD de base! Merci aux pays à faible coût de main d’oeuvre qui ont permis ce miracle), je dois reconnaitre avoir eu un problème avec la voix de Titeuf, parfois difficilement compréhensible, alors qu’avec le lettrage délicat de Zep, j’entendais en BD une voix gracile et hésitante. Bande-son correcte, normal Zep est un grand amateur de concerts… mais en définitive le film reste sympa à défaut d’être palpitant!! Je dois dire que j’ai été étonné par le faible nombre de spectateurs quand j’y suis allé le vendredi dans l’après-midi: normal, j’évite les séances envahies par les gamins mâcheurs de pop-corn!

  2. Francis Pincemoi

    J’ai vu ce film en 3-D (on se demande bien pourquoi vu le faible besoin de relief!! Si c’est juste pour augmenter le prix des places, ce n’est pas très sympa, Monsieur Zep!). fo pas pousser!°)
    Adaptation fidèle de la BD best-seller chez Glénat, mais le rythme a changé: normalement, il y a un gag par page, là il y en a moins d’un par minute! car le tout est dilué dans une sorte de comédie de moeurs, parlant notamment de divorce! Si le graphisme est fidèle (mention excellent aux décors qui eux sont supérieurs à ceux de la BD de base! Merci aux pays à faible coût de main d’oeuvre qui ont permis ce miracle), je dois reconnaitre avoir eu un problème avec la voix de Titeuf, parfois difficilement compréhensible, alors qu’avec le lettrage délicat de Zep, j’entendais en BD une voix gracile et hésitante. Bande-son correcte, normal Zep est un grand amateur de concerts… mais en définitive le film reste sympa à défaut d’être palpitant!! Je dois dire que j’ai été étonné par le faible nombre de spectateurs quand j’y suis allé le vendredi dans l’après-midi: normal, j’évite les séances envahies par les gamins mâcheurs de pop-corn!

  3. JosephT

    « Merci aux pays à faible coût de main d’oeuvre qui ont permis ce miracle »
    Mais qu’en savez-vous mauvaise langue?

    « j’évite les séances envahies par les gamins mâcheurs de pop-corn! »
    Pourquoi aller voir des films pour enfants alors, banane?

    « je dois reconnaitre avoir eu un problème avec la voix de Titeuf »
    Si vous étiez dans le public visé, c’est-à-dire un enfant, vous auriez vu la série tél dans laquelle Titeuf a la même voix depuis plusieurs années. Ce serait s’ils en avaient changé que ça paraitrait bizarre.

  4. JosephT

    « Merci aux pays à faible coût de main d’oeuvre qui ont permis ce miracle »
    Mais qu’en savez-vous mauvaise langue?

    « j’évite les séances envahies par les gamins mâcheurs de pop-corn! »
    Pourquoi aller voir des films pour enfants alors, banane?

    « je dois reconnaitre avoir eu un problème avec la voix de Titeuf »
    Si vous étiez dans le public visé, c’est-à-dire un enfant, vous auriez vu la série tél dans laquelle Titeuf a la même voix depuis plusieurs années. Ce serait s’ils en avaient changé que ça paraitrait bizarre.

  5. Francis Pincemoi

    « Merci aux pays à faible coût de main d’oeuvre qui ont permis ce miracle »
    Mais qu’en savez-vous mauvaise langue?
    « L’esprit gentiment niais de la BD n’est pas trahi, mais l’écart vertigineux entre les moyens déployés (dix-huit studios d’animation, du Canada aux Philippines…) et l’inconsistance du résultat ne manque pas de surprendre. » Extrait de la critique de Télérama. Vous croyez vraiment que le film a été réalisé à Angoulême ou à Paris, sans doute? La main d’oeuvre y coute bien trop cher!

    « je dois reconnaitre avoir eu un problème avec la voix de Titeuf »
    Si vous étiez dans le public visé, c’est-à-dire un enfant, vous auriez vu la série tél dans laquelle Titeuf a la même voix depuis plusieurs années. Ce serait s’ils en avaient changé que ça paraitrait bizarre.
    Je ne suis pas pas assez fan de Titeuf pour regarder ses DA à ma télé, excusez-moi. Si je vais au cinéma, c’est pour voir autre chose que la télé. Comprendo?

    « j’évite les séances envahies par les gamins mâcheurs de pop-corn! »
    Pourquoi aller voir des films pour enfants alors, banane?
    Mais justement j’y suis allé un vendredi aprés-midi , pour éviter les séances du mercredi et du wreekend, banane vous-même. Résultat: j’é’tais tranquille (40 à 50 places occupées dans une salle de plus de 800 places). ca vous dérange? Travaillez vous pour le studio ou pour la production? Etes vous un enfant de moins de douze ans? Attention, votre comportement commence à sembler bizarre…Je ne suis ni enfant, ni adulte idiot (dans le genre,je préfère certains DA Pixar par exemple…). j’ai quand même bien le droit de dire que je m’attendais à mieux, non? C’est quand même quelque chose, cette intolérance dés que l’on n’est pas fan enthousiaste, ravi et comblé…pour une fois que je suis plutôt d’accord avec la critique de bodoï…

  6. Francis Pincemoi

    « Merci aux pays à faible coût de main d’oeuvre qui ont permis ce miracle »
    Mais qu’en savez-vous mauvaise langue?
    « L’esprit gentiment niais de la BD n’est pas trahi, mais l’écart vertigineux entre les moyens déployés (dix-huit studios d’animation, du Canada aux Philippines…) et l’inconsistance du résultat ne manque pas de surprendre. » Extrait de la critique de Télérama. Vous croyez vraiment que le film a été réalisé à Angoulême ou à Paris, sans doute? La main d’oeuvre y coute bien trop cher!

    « je dois reconnaitre avoir eu un problème avec la voix de Titeuf »
    Si vous étiez dans le public visé, c’est-à-dire un enfant, vous auriez vu la série tél dans laquelle Titeuf a la même voix depuis plusieurs années. Ce serait s’ils en avaient changé que ça paraitrait bizarre.
    Je ne suis pas pas assez fan de Titeuf pour regarder ses DA à ma télé, excusez-moi. Si je vais au cinéma, c’est pour voir autre chose que la télé. Comprendo?

    « j’évite les séances envahies par les gamins mâcheurs de pop-corn! »
    Pourquoi aller voir des films pour enfants alors, banane?
    Mais justement j’y suis allé un vendredi aprés-midi , pour éviter les séances du mercredi et du wreekend, banane vous-même. Résultat: j’é’tais tranquille (40 à 50 places occupées dans une salle de plus de 800 places). ca vous dérange? Travaillez vous pour le studio ou pour la production? Etes vous un enfant de moins de douze ans? Attention, votre comportement commence à sembler bizarre…Je ne suis ni enfant, ni adulte idiot (dans le genre,je préfère certains DA Pixar par exemple…). j’ai quand même bien le droit de dire que je m’attendais à mieux, non? C’est quand même quelque chose, cette intolérance dés que l’on n’est pas fan enthousiaste, ravi et comblé…pour une fois que je suis plutôt d’accord avec la critique de bodoï…

Publiez un commentaire