Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | March 25, 2017















Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Trois belles nouveautés BD chez Didier Jeunesse

13 juin 2014 |

Album après album, les éditions Didier Jeunesse se font une petite place confortable dans le paysage de la BD jeunesse. Récemment, ce ne sont pas moins de 3 titres qui viennent d’arriver sur les étagères des libraires avec de bonnes surprises à la clef.

didierjeunesse_img1Tout d’abord, la rencontre avec les Glurbs d’Élise Gravel s’annonce particulièrement savoureuse. Avec ce petit album qui respire la bonne humeur, la jeune auteure québécoise, que l’on retrouve régulièrement dans le milieu de l’illustration, vient grossir les rangs de la collection Ballloon Toons. Cette petite bande dessinée fonctionne comme un mode d’emploi qui renferme toutes les informations pour gérer dans de bonnes conditions l’arrivée d’un Glurb à la maison. Cette étrange bestiole est une sorte de petit diablotin haut comme trois pommes qui, sous ses airs d’adorable animal de compagnie, se révèle être assez coriace à éduquer. Et si finalement, le Glurb n’était rien d’autre que le reflet, un poil forcé, des bambins souvent turbulents et dissipés ? C’est en effet possible que les petits lecteurs s’identifient plus ou moins facilement à ces drôles de petits démons !

didierjeunesse_img5On poursuit dans le registre de l’humour et des histoires pour les plus jeunes avec Andy, avec un album également assez comique et que l’on doit là aussi à un auteur qui nous vient de l’autre côté de l’Atlantique, Maxwell Eaton III. Andy est un crocodile, Preston, un jeune coyote, et ses deux-là forment un duo comique de haut vol, à la fois accessible et plein de finesse. Les deux acolytes vivent paisiblement dans un petit coin de nature, au bord d’un point d’eau, loin des soucis… Enfin presque, puisque leur principale préoccupation aujourd’hui est d’arriver à chasser un lapin pour satisfaire le gros appétit du croco. Vous le devinez, tout cela ne fera pas sans mal, surtout que Preston est plutôt du genre collant et disons, usant. Cet épais album au format souple est un excellent moyen pour les jeunes lecteurs de découvrir la bande dessinée et ses codes dans la bonne humeur.

didierjeunesse_img4Et on termine avec un album à destination des lecteurs un tantinet plus aguerris. Nestor, maudits mercredis est à mettre au crédit du duo Séverine Vidal et Marc Lizano, tous deux bien rodés aux subtilités de l’édition jeunesse. Nestor ne sait plus comment occuper ses longues journées du mercredi. Il a déjà pourtant essayé un bon nombre d’activités, mais cette fois-ci ses parents lui mettent un ultimatum. Nestor a une semaine pour se décider, et pas question de se défiler, il doit trouver une occupation. Rugby, théâtre, pêche, dessin, équitation ou musique, il va tester une par une toutes ces possibilités avec à la clé plus ou moins de succès. Dans cet album, chaque nouvelle expérience se découvre dans un chapitre à part entière, ce qui confère une certaine originalité dans le scénario. Le dessin est à l’image de cette adorable histoire, tendre et bourré d’humour.

 

didierjeunesse_img3

  • Adopte un Glurb ! Par Élise Gravel. Didier Jeunesse, 9 €, mai 2014. Dès 4 ans.
  • Andy ! Par Maxwell Eaton III. Didier Jeunesse, 10,90 €,  mai 2014. Dès 5 ans.
  • Nestor, maudit mercredi. Par Séverine Vidal et Marc Lizano. Didier Jeunesse, 9,90 €, mai 2014. Dès 6 ans.

 

Publiez un commentaire