Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | October 18, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Un oeil sur la rentrée : une trilogie de SF pour Ludovic Debeurme

13 juillet 2017 |

Cet été, sur BoDoï, nous attirons votre attention sur une des bandes dessinées qui feront l’actualité à la rentrée. Histoire de vous faire saliver un peu… Zoom aujourd’hui sur Epiphania de Ludovic Debeurme, chez Casterman.

epiphania_couv1Après Trois fils et Un père vertueux chez Cornélius, Ludovic Debeurme arrive chez Casterman pour une trilogie où il est encore question de paternité et de relations familiales troublées. Dans Epiphania, on suit David, musicien renfermé, qui flippe d’avoir un enfant, au grand désespoir de sa compagne. Compagne qui va disparaître lors d’une catastrophe planétaire, une chute de météorites et surtout un tsunami. Vague qui laissera dans son sillage d’étranges nourrissons poussant dans la terre. Des petits êtres d’aspect variable et aux caractéristiques mi-humaines mi-animales. Qui vont, au fil des ans et de leur croissance, engendrer une fracture dans la société.

C’est donc une saga de science-fiction aux accents fantastiques que déroule Debeurme, dans son style fin et étrange, pas si loin d’un Charles Burns, mais avec des couleurs tranchées qui donnent le ton. Si l’aspect et la narration peuvent paraître plus « sages » que d’habitude (planches en gaufrier, ligne très tenue, dialogues directs…), et que le déroulement de l’intrigue emprunte à des récits de SF classiques, les thèmes explorés sont toujours aussi denses voire psychanalytiques. Un Debeurme peut-être moins « difficile » que les précédents, donc une bonne occasion pour un plus large public de se frotter à son univers.

À paraître chez Casterman le 13 septembre.

Publiez un commentaire