Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | December 1, 2022















Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Un petit doute en septembre

26 octobre 2022 |
SERIE
Un petit doute en septembre
DESSINATEUR(S)
SCENARISTE(S)
EDITEUR(S)
PRIX
23 €
DATE DE SORTIE
22/09/2022
EAN
2357613289
Achat :

2022 sera l’année du roman-photo ont proclamé les éditions FLBLB en début d’année ! Une déclaration programme qui s’est avérée prophétique avec le succès de Guacamole Vaudou, titre star de Fabcaro et Éric Judor, mais aussi un peu curieuse. Dans son manifeste, FLBLB, qui publie du roman-photo depuis vingt ans, revendique une utilisation profondément artistique, expérimentale, dépassant le gag de la référence constante et de la parodie pour assumer le roman-photo comme un moyen d’expression en tant que tel. On dira que la cible est à moitié atteinte avec cette sortie concurrente qu’ils n’avaient pas prévue.

un-petit-dout-en-sepembre_image1Il n’empêche, l’éditeur a publié une série de titres pour porter son projet, profitant de l’occasion pour sortir, évidemment à la rentrée littéraire, le bien nommé Un petit doute en septembre d’Ype Dries­sen. Déjà publié par FLBLB à deux reprises, cet auteur néerlandais spécialisé dans le roman-photo, à qui l’on doit notamment une série de sitcom-gag paraissant dans la presse, attaque ici un long récit, insistant toujours sur les difficultés sociales et relationnelles de l’auteur, et une certaine indécision. Le pitch est simple : son compagnon, chercheur, est invité aux États-Unis. Il propose à Ype de l’accompagner et de prolonger le séjour en vacances. Mais entre la peur de l’avion, la difficulté à quitter son nid, les implications écologiques et morales du trajet, Ype hésite. Et hésiter, c’est ce qu’il fait de mieux, ce qui a le don d’énerver sa moitié et menace leur couple.

Face à cette accumulation de doutes, tout se complique : quel poids de l’enjeu moral face à la perte de l’être aimé ? Comment tout ceci se compense-t-il ? Le monde ne serait-il pas mieux sans tous ces humains avec lesquels il faut échanger selon des codes bizarres ?

Inattendu dans ses différentes séquences, le livre passe de l’humour quasi potache (mais pas exactement) aux grands questionnements métaphysiques à l’allure toute protestante, en passant par l’autobiographique quotidienne. Le tout en se connectant aux passages aux questions très contemporaines du flygskam (justement très présent en Europe du Nord Ouest). Ce roman-photo surprend, par son récit, mais aussi par son usage du genre qui, s’il s’habille parfois de quelques outils parodiques, dépasse la simple réutilisation d’éléments passés pour bien en saisir le potentiel narratif et iconique. Malgré l’extrême précision de l’image, parfois modifiée à l’ordi de manière visible mais globalement d’aspect très réalise, l’identification fonctionne et le lecteur, lui aussi, est traversé de multiples doutes au fils des pages, souvent contradictoires.

un-petit-dout-en-sepembre_image2

Publiez un commentaire