Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | July 28, 2021















Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Undiscovered Country #1

1 février 2021 |
SERIE
Undiscovered Country
DESSINATEUR(S)
SCENARISTE(S)
EDITEUR(S)
COLLECTION
PRIX
17.50 €
DATE DE SORTIE
06/01/2021
EAN
241303952X
Achat :

Voilà 30 ans que les États-Unis ont fermé leur frontières et coupé toute communication avec le reste du monde. L’équilibre mondial s’en trouve bouleversé et se réorganise autour de deux nouvelles superpuissances : l’Alliance Euro-Africaine et la Zone de Prospérité Panasiatique. Alors qu’un nouveau virus décime la population, les « friqués » et les « zoneurs » reçoivent un message des États-Unis promettant un remède. Un remède qu’il faudra venir chercher au cœur d’un territoire d’où personne n’est ressorti vivant depuis 30 ans.

undiscovered_country_image1Le pitch d’Undiscovered Country est hyper excitant et ouvre un champ des possibles incroyable, un véritable bac à sable pour les auteurs. On se plonge dans la lecture la tête pleine de questions. Des questions qui ne trouveront que bien peu de réponses dans ce premier volume, où chaque page amène de nouveaux pourquoi et pas mal de comment. En suivant l’équipe choisie pour pénétrer la Terra Incognita que sont devenu les États-Unis, sept personnages dont il faudra apprendre à connaitre le rôle et le passé, on se prend leur première rencontre avec les autochtones en pleine face. Une double page qui emmène Undiscoverd Country sur des chemins peu balisés, parfois déconcertants.

Bourré de bonnes idées et jouant avec la curiosité du lecteur, le scénario est dense et demande de l’attention pour retrouver ses petits dans un flot d’action quasi ininterrompu, servi par un dessin nerveux et réaliste (autant que possible en tout cas). Le revers de cette jolie médaille, c’est un grand guignol qui, même s’il est assumé, frise parfois le ridicule et ne s’embarrasse pas toujours d’explications – certains éléments se payent même le luxe de n’avoir aucun sens. C’est aussi un premier degré gênant quant à la supériorité, la puissance et les valeurs américaines, assénées à grand coup de citations et de punchlines dignes des meilleurs/pires films d’action des années 90.

Cet « Alice au pays des Ricains dégénérés » a beaucoup de potentiel, mais il faut pas mal de recul pour accepter le ton et apprécier les bons côté du voyage.

undiscovered_country_image2

 

Publiez un commentaire