Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | August 20, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Boulevard… Ossements ***

5 juin 2013 |

picto-critique-V3-3 boulevard_ossements_couvPar Nicolas Barral, d’après Léo Malet. Casterman, 16€, le 15 mai 2013.

« Alors mon vieux Burma, vous flairez du louche ? », lance Marc Covet, le journaliste du Crépuscule à son vieil ami, le détective privé Nestor Burma. Quelques jours plus tôt, un diamantaire de la rue Lafayette poussait la porte de l’agence Fiat Lux, avec une mission pour Burma : établir le lien entre le propriétaire d’un restaurant chinois, un certain Tchang-Pou, et des personnalités russes…

boulevard_ossements_image1Pour ce huitième tome de la série Nestor Burma, c’est le dessinateur Nicolas Barral (Les Aventures de Philip et Francis) qui reprend le flambeau de Moynot (qui avait succédé à Tardi), d’après les romans de Léo Malet. À première vue, c’est à s’y méprendre, au vu de l’impeccable imitation par Barral de l’univers graphique en noir et blanc de Tardi. Mais l’effet se dissipe vite, tant le dessin du disciple est doux et lisse, comparé à celui du maître, âpre et explosif.

Fidèle aux épisodes précédents, l’intrigue est compliquée à souhait. Et tout aussi savoureuse qu’à l’accoutumée puisqu’il est question, tour à tour, de diamants de la couronne impériale russe, d’un complot anti- bolchevique, de lingerie haute-couture, et d’un squelette unijambiste… Du bon Burma.

Achetez-le sur Fnac.com
Achetez-le sur Amazon.fr
Achetez-le sur BDFugue.com

boulevard_ossements_image2

Publiez un commentaire