Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | October 27, 2021















Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Ivalu

26 février 2021 |
SERIE
Ivalu
DESSINATEUR(S)
SCENARISTE(S)
EDITEUR(S)
PRIX
19.50 €
DATE DE SORTIE
06/01/2021
EAN
2377314791
Achat :

Mais où est passée Ivalu ? À cette question Pipaluk n’a pas de réponse. Lors de la fête nationale du Groënland, la reine du Danemark rend visite à son ancienne colonie et les habitants sont invités à accueillir la souveraine. Pipaluk en profite et se lance à la recherche d’Ivalu. Serait-elle partie à cause de ce qu’il s’est produit le soir du rituel de la confirmation ? Cela a-t-il un rapport avec le comportement de leur père ? En effet, même si Pipaluk est trop jeune pour mettre les mots sur l’horreur, l’inceste détruit bien des enfants et sa sœur en est une victime parmi tant d’autres.

ivalu-image1 Avec leur style épuré, évoquant la candeur, Morten Dürr et Lars Horneman mettent en scène le périple de Pipaluk dans sa quête désespérée. Dans un décor polaire, fait de terre, d’eau et de glace, ils retracent l’histoire de deux sœurs inuits dont le destin est scellé par un terrible secret. Les tonalités bleues et blanches symbolisant le présent, contrastent avec les passages en sépia représentant le passé. Peu de bulles et peu de mots, les auteurs préfèrent laisser parler les images dont le trait simple, épais et les couleurs appliquées en aplat, traduisent le regard de l’enfance.

Ainsi, Morten Dürr et Lars Horneman mettent en lumière deux thématiques particulièrement épineuses dans nos sociétés actuelles qui sont l’inceste et le colonialisme. Pour rendre visible l’inceste, ils utilisent le contraste du noir et du rouge, ajouté à la représentation d’un monstre hachuré, symbolisant le père et donc, par l’allégorie, l’inceste. Quant au colonialisme, il apparaît en toile de fond lors de la visite de la reine du Danemark à chaque commémoration de l’indépendance du Groenland. Le rouge vif du drapeau du Danemark tranche avec les couleurs chatoyantes des vêtements traditionnels inuits.

Pipaluk finira par retrouver sa sœur mais pas comme elle l’aurait souhaité. Par cette violence cachée sous un voile d’innocence, les auteurs rappellent que même avec peu de pages et de cases, les illustrations peuvent dire tout autant voir plus que les plus avisés des discours.

ivalu-image2

Publiez un commentaire