Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | April 19, 2018

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Le Coeur des Amazones

16 mars 2018 |
SERIE
Le Coeur des Amazones
DESSINATEUR(S)
SCENARISTE(S)
EDITEUR(S)
PRIX
25 €
DATE DE SORTIE
14/03/2018
EAN
2203093765
Achat :

Tandis qu’Achille, Patrocle et Ulysse tentent de faire tomber la fière Troie, dans une forêt non loin de là s’épanouit une autre cité, aux us et coutumes bien différents. Car elle n’est composée que de femmes, qui vénèrent leur déesse protectrice Artémis. Des guerrières secrètes, qui ne vont prélever des hommes à l’extérieur que pour renouveler les générations, lors d’orgies annuelles débridées. Desquelles naîtront des enfants, dont seules les filles seront gardées. Mais l’équilibre de ce monde clos semble précaire: la reine ne trouve pas roi pour sa couche, les vieilles peinent à faire perdurer les rites, les mères pleurent leurs petits garçons sacrifiés et les hommes se font de plus en plus dangereux. Surtout s’ils sont menés par le demi-dieu Achille, aussi invincible qu’attirant…

le_coeur_des_amazones_image1Quel choc ! On n’avait plus lu Christian Rossi depuis un XIII Mystery et le vibrant western humaniste Deadline, et ce gros volume dont le récit est situé en Grèce antique nous rappelle à quel point il nous avait manqué. Le brillant aquarelliste (W.E.S.T.) met ici ses pinceaux et son sens de la composition au service d’une relecture fascinante de l’Illiade. Tout, ou presque, est vu par les yeux des Amazones, de l’oracle à la chasseuse, de la reine à la gamine, en passant par la soigneuse, toutes ayant pour objectif de protéger leur paradis terrestre. Un refuge où elles sont libérées des hommes, ces derniers étant réduits au rang de manoeuvre agricole ou de jouet sexuel. Ce renversement de paradigme, basé sur une importante documentation littéraire et historique, prend évidemment une force accrue en cette année post-Weinstein, où la lutte contre les violences faites aux femmes et pour une égalité enfin respectée est plus visible que jamais. Mais ce contexte d’actualité ne doit pas éloigner le lecteur de l’oeuvre qui se déploie ici. Le récit de Géraldine Bindi prend son temps pour brosser des portraits solides et complexes, construits par des discussions intimes, des virées en forêt, des irruptions de violence ou de désir. Dès lors, le lecteur est totalement immergé dans cet univers singulier, à la fois magique et extrêmement charnel, et il n’en vibre que davantage au gré des rebondissements et des déchirements. De ce matériau solide, Christian Rossi livre un conte en sépia, aux décors vivants, aux ombres nuancées, aux silhouettes vaporeuses et aux visages expressifs, dans une finesse et une subtilité rarement atteintes dans le registre réaliste. Rien n’est gratuit ici, surtout pas la nudité, omniprésente. Chaque geste, posture, froncement de sourcils signifie quelque chose, et participe de la crédibilité du récit. Et des émotions transmises. On en reste bouche bée.

le_coeur_des_amazones_image2

Publiez un commentaire