Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | October 19, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

XIII Mystery #9 : Felicity Brown

21 octobre 2015 |
SERIE
XIII Mystery
ALBUM
Felicity Brown - 9
DESSINATEUR(S)
SCENARISTE(S)
EDITEUR(S)
PRIX
11.99 €
DATE DE SORTIE
09/10/2015
EAN
2505063494
Achat :

felicity_brown_1Certains la traitent de « voleuse », de « profiteuse », ou même carrément de « putain ». Felicity Brown n’a pas froid aux yeux, aime les bijoux et l’argent facile — qui lui permet notamment d’acheter les robes sexy qui appâtent les hommes riches. Cette femme trouble est responsable d’un double meurtre, celui des frères Rowland, mais a jusqu’à présent plutôt bien caché son jeu. Quand des agents du F.B.I. lui collent un peu trop aux basques, la blonde aguicheuse prend la poudre d’escampette. Felicity laisse une piste sanglante derrière elle. Elle porte une perruque brune, se teint les cheveux en roux, retrouve son ancienne maquerelle — et amante. Par l’intermédiaire de cette dernière, elle se voit confier une mission : s’envoler (sous le nom de Felicidad Moreno) pour le Costa Verde, et y séduire le Général Raul Ortiz, dictateur local…

C’est au scénariste Matz (Le Tueur, Le Dahlia noir) et au dessinateur Christian Rossi (le formidable W.E.S.T.) que Dargaud a confié l’un des XIII Mystery, série de spin-offs autour des personnages du blockbuster XIII. Malheureusement, le personnage de Felicity Brown les a assez peu inspirés. Souvent somptueux, précis, et ultra dynamique dans les scènes d’action, le trait de Rossi est ici comme aseptisé, un peu gommé — peut-être pour mieux coller à celui de William Vance, le dessinateur de la série originelle ? Quant à l’intrigue troussée par Matz, elle est en équilibre sur un fil, oscillant entre poncifs du genre (les scènes de sexe, les poursuites et bagarres) et aventure noire classique, aux dialogues bien balancés. Dommage, car on aurait rêvé d’une Felicity surprenante, plus creusée, loin de la caricature de bimbo avide qui nous est ici servie.

felicity_brown_2

Publiez un commentaire