Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | May 25, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

L’École des loisirs fête ses 50 ans aux Arts Décoratifs

21 octobre 2015 |

50ansDepuis le 1er octobre, la galerie des jouets du musée des Arts décoratifs de Paris est envahie par de drôles d’énergumènes. Des ours, des elfes, des poussins, des ogres, des lapins, des loups, des maxi-monstres et même tout plein de toutous qui courent partout, bref, il y en a pour tous les goûts.

Mais attention, soyez vigilants, lorsque vous passerez la tête dans la première salle, vous remarquerez immédiatement que trois mystérieux brigands vous surveillent du coin de l’oeil. Ce sont ceux de Tomi Ungerer, et autour d’eux, ce n’est ni plus ni moins que cinquante années d’une belle aventure éditoriale qui se racontent en dessins sur les murs et au travers des installations imaginées pour l’occasion.

Vous l’aurez certainement deviné, c’est l’École des loisirs qui est ici invitée, et cela jusqu’au 7 février prochain. Pour souffler toutes ces bougies, les plus grands auteurs de la maison se sont donné rendez-vous. On peut citer quelques noms qui ressortent de la longue liste d’artistes accomplis et talentueux que Jean Fabre, Jean Delas, Arthur Hubschmid et leurs collaborateurs ont su dénicher et accompagner au fil des années : Claude Ponti, Rascal, Kitty Crowther, Jeanne Ashbé, Grégoire Solotareff, Nadja, Dorothée de Monfreid, Kimiko, Stéphanie Blake, mais aussi ceux qui se sont plus là, et qui continuent de vivre au travers leurs albums, Mario Ramos, Léo Lionni ou Maurice Sendak.

L’espace, qui se divise en trois salles, est aménagé astucieusement. Les adultes s’y retrouveront autant que les enfants. Sur les murs, on peut découvrir plusieurs fresques réalisées pour l’occasion, mais surtout des dessins originaux qui sortent tout droit d’albums emblématiques avec lesquels des générations de bambins ont eu rendez-vous le soir, avant d’aller se coucher, au moment de l’histoire. Maintenant qu’ils sont devenus grands, et même certainement parents à leur tour, c’est à n’en pas douter avec beaucoup d’émotions qu’ils replongeront dans ces souvenirs.

Pour les plus petits, l’accent a été mis sur le ludique et l’interactif. Un espace numérique est mis à leur disposition, où l’on peut visionner quelques clips vidéo des auteurs qui parlent de leurs univers et de leur travail. On trouve également dans chaque salle des grandes installations, qui certes se cachent derrière des vitrines, mais qui invitent les visiteurs à plonger différemment dans les univers des albums. Tomi Ungerer présente par exemple sa collection de jouets, Grégoire Solotareff et Nadja ont reconstitué leurs ateliers, Blaise le poussin fait de la balançoire et les petites créatures de Litty Crowther du manège.

Familiale, accessible et ludique, cette exposition rend un hommage solennel et mérité à cette belle institution qu’est l’École des Loisirs. Un demi-siècle, ce n’est quand même pas rien, et il fallait bien ça pour marquer le coup.

 

50ansEDLexpo0

 

50ansEDLexpo3

 

50ansEDLexpo1

 

50ansEDLexpo4

 

50ansEDLexpo5

 

50ansEDLexpo7

 

50ansEDLexpo11

 

50ansEDLexpo10

 

50ansEDLexpo9

 

50ansEDLexpo8

 

50ansEDLexpo12_Snapseed

 

© École des loisirs – Musée des Arts décoratifs – Bodoï

Publiez un commentaire