Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | July 17, 2019

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Les Entrailles de New York

24 juin 2019 |
SERIE
Les Entrailles de New York
DESSINATEUR(S)
SCENARISTE(S)
EDITEUR(S)
PRIX
29 €
DATE DE SORTIE
01/05/2019
EAN
B07LDNGM3N
Achat :

Dès les premières pages, Julia Wertz donne le ton: son livre sur New York est un travail personnel, authentique et engagé qui n’a rien a voir avec un guide. En effet, l’auteure de L’Attente infinie et Whiskey & New York a mis des années à réaliser ces dizaines de dessins de bâtiments très réalistes en noir et blanc, en se basant sur des images d’archives et le New York actuel. Ses dessins historiques ont été publiés par le New Yorker, Harper’s Magazine et le New York Times.  Mais c’est vraiment sa détermination qui a abouti à cet imposant ouvrage de 300 pages.

Les-entrailles-de-new-yo002

La majeure partie se compose de planches comparatives (un avant/après) de bâtiments et des rues de New-York. De temps en temps, Julia Wertz fait intervenir son personnage pour contextualiser ou raconter une anecdote – son ton très tranchant et très drôle fait penser à Alison Bechdel. Mais sinon, au-delà des illustrations, on apprend un tas d’histoires sur la vie des New-Yorkais : ce que sont devenus les lampadaires de l’Exposition universelle, comment s’est construite « l’île aux déchets », etc. Souvent, en cherchant des informations pointues, l’auteure se lie d’amitié avec des personnes toutes aussi originales qu’elle. Cela donne chaire aux histoires qu’elle raconte.

Plusieurs bâtiments sont regroupés en thématiques. La première est bien sûr celle des librairies indépendantes de bandes dessinées, ceci ne peut que nous réjouir ! D’autant plus que l’on sent qu’elle en a poussé la porte plus d’une fois.

Les-entrailles-de-new-yo001

Sa personnalité drôle, amère et décalée qu’elle a insufflé à l’album en fait un livre unique, qui se découvre patiemment, aussi patiemment que Julia Wertz l’a créé. Parce qu’en effet, et c’est le seul écueil, c’est une lecture exigeante, parfois un peu dense, qui ne se fait pas d’une traite. Peut-être y aurait-il pu y avoir un peu plus de BD… Mais c’est tout à fait original et bravo à l’Agrume pour la jolie réalisation en couverture cartonnée.

Les-entrailles-de-new-yo003

Publiez un commentaire