Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | May 24, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Whiskey & New York

6 décembre 2016 |
ALBUM
Whiskey & New York
DESSINATEUR(S)
SCENARISTE(S)
EDITEUR(S)
COLLECTION
PRIX
20 €
DATE DE SORTIE
20/10/2016
EAN
B01FYQIOZ2
Achat :

whiskey_and_new_york_image1S’inscrivant dans la lignée des auteurs autobiographes, comme Alison Bechdel ou Xavier Mussat qui mettent en album leurs vies privée et artistique, Julia Wertz raconte dans Whiskey & New York ses débuts personnel et professionnel dans la Grosse Pomme. L’ouvrage narre, plus précisément, la première année passée par cette auteure native de San Francisco à New York, entre l’été 2007 et l’hiver 2008. Épousant au plus près son quotidien, l’auteure de L’Attente infinie dépeint ses entreprises souvent hasardeuses pour se procurer un logement et un emploi : le comics alternatif ne paye guère, surtout lorsqu’on débute. Le tout en essayant de juguler ses névroses – la jeune auteure ne cache rien de son alcoolisme – ainsi que celles de sa famille comptant, notamment, un frère toxicomane.

Pareille vie, matériellement et psychiquement précaire, aurait pu donner lieu à un ego-récit pathétique, voire tragique. Il n’en est rien puisque Julia Wertz a fait le choix d’un humour autant scénaristique que graphique pour retranscrire son existence troublée. Whiskey & New York prend la forme d’une succession de récits brefs fondés sur une mécanique du gag. Ces instantanés existentiels travaillent aussi un art de la chute rappelant celui des strips. Efficace, l’humour de Julia Wertz réinterprète ses avanies de manière toujours amusante, parfois même hilarante.

Le dessin vient soutenir cette entreprise de distanciation ironique par sa facture faussement naïve. Oscillant volontairement entre l’enfantin et le caricatural, le trait tire la substance drolatique des épisodes (certains sordides…) d’une vie borderline. Exempt de toute mignonnerie girly, le dessin – qui peut rappeler celui de Liv Strömquist –  vient enfin affirmer une identité graphique ouvertement féministe. Car c’est aussi un regard critique sur le monde que porte Julia Wertz avec Whiskey & New York, un album certes autobiographique mais nullement narcissique.

whiskey_and_new_york_image2

Publiez un commentaire