Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | October 17, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

4 Comments

Terres lointaines #1 °

3 mars 2009 |

terres_lointaines_1.jpgnon.jpgPar Icar et Leo. Dargaud, 10,40 €, le 6 mars 2009.

Des humains débarquent sur une planète déjà colonisée par leurs semblables, peuplée d’animaux extraordinaires, où le danger guette. Une légère impression de déjà-vu vous saisit ? Normal, le scénario de cette nouvelle série est dû à Leo, auteur des Mondes d’Aldébaran et spécialiste du genre – qui publie aussi le deuxième tome d’Antarès. Il laisse cette fois les crayons à Icar. Ce dernier les utilise dans un esprit très classique, ne se permettant que peu de fantaisie et d’audace.

Bienvenue donc sur Altaïr-3, dans un futur lointain. Deux adolescents y débarquent avec leur mère, pour rejoindre leur père. Ce dernier est aux abonnés absents, alors Paul s’embarque avec des scientifiques et un « Stepanerk » – ou « crabe humanoïde » doué d’intelligence et très protecteur – pour le retrouver. Une fois les personnages grossièrement installés et le décor rapidement planté, ce voyage peine à embarquer le lecteur. Quelques jolies scènes (comme l’attaque d’un bateau par un énorme poisson) surnagent, mais elles ne parviennent pas à repêcher cette nouvelle série. La faute à un copié-collé trop évident de recettes éprouvées ?

Achetez Terres Lointaines T1 sur Amazon.fr

terres_lointaines_1_image.jpg

Commentaires

  1. auville

    J’aime beaucoup le style de ce nouveau dessinateur, pas si classique que cela. Il a du talent !!

  2. auville

    J’aime beaucoup le style de ce nouveau dessinateur, pas si classique que cela. Il a du talent !!

  3. Thôt

    Pour un peu cette bd aurait pu être le pendant « jeunesse » des mondes d’Aldébaran. Mais elle a le cul entre deux chaises : pas d’originalité graphique, un scénario bateau pour ce tome (enquête et suspens bâclés), nanas à forte poitrine (fantasme récurrent des auteurs?), mais mention spéciale pour l’E.T bien fichu et bien traité.
    Quand au dessinateur, il n’est pas débutant (Icar alias francard : jeepster, anamorphose, fatum)…

  4. Thôt

    Pour un peu cette bd aurait pu être le pendant « jeunesse » des mondes d’Aldébaran. Mais elle a le cul entre deux chaises : pas d’originalité graphique, un scénario bateau pour ce tome (enquête et suspens bâclés), nanas à forte poitrine (fantasme récurrent des auteurs?), mais mention spéciale pour l’E.T bien fichu et bien traité.
    Quand au dessinateur, il n’est pas débutant (Icar alias francard : jeepster, anamorphose, fatum)…

Publiez un commentaire