Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | December 14, 2018

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

12 heures plus tard

9 mai 2018 |
SERIE
12 heuresplus tard
DESSINATEUR(S)
SCENARISTE(S)
EDITEUR(S)
DATE DE SORTIE
07/02/2018
EAN
2366243219
Achat :

2358_rot_previewLes zombies sont de retour, plus que jamais ! Ils viennent de débarquer à Rome et bouffent tout le monde. Quelques survivants se sont réfugiés dans le quartier de Rebibbia, celui de Zerocalcare. Aux côtés de ses amis Katja, Secco et Sanglier, Zero va devoir, d’une façon ou d’une autre, trouver le moyen de s’en sortir. Pas facile quand l’apocalypse vous accable…

Toujours là où on ne l’attend pas, l’auteur italien Zerocalcare (Kobane Calling, Oublie mon nom) revient avec une histoire de zombies en plein cœur de la cité éternelle, quelque part entre Walking Dead, La Nuit des Morts Vivants et Les Mémoires d’outre-tombe. L’occasion pour lui de tisser le fil d’une autofiction touchante mêlant visions d’horreur, mutations sociales (immigration, gentrification) et références geeks pour un résultat toujours drôle mais sans doute moins percutant car trop bavard. Si 12 heures plus tard nourrit une psychogéographie intime, tendre et pleine de sens – l’histoire de zombies n’étant qu’un prétexte au récit –, il verse aussi dans une parlote systématique qui a tendance à ressasser, avec des passages longs et fouillis. Reste toutefois un album frais qui fleure bon les luttes et la nostalgie, rythmé par les vannes bien senties d’un auteur toujours en recherche. Avec un petit côté DIY dans le visuel – cases et vignettes brinquebalantes, dessin jeté – raccord avec l’esprit du récit : une joyeuse fin de monde neutralisée par une angoisse latente. Enfin, mention spéciale à la traductrice Brune Seban, toujours aussi à l’aise pour retranscrire à la perfection (du moins, on l’imagine!) une réplique ou une vanne en gardant le sens du rythme. Rebibbia en force !

2358_P8

 

Publiez un commentaire