Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | August 21, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Acqua Alta #1-2 °

28 septembre 2010 |

acqua_alta_couvnonPar Daria Schmitt. Casterman, 15 €, le 8 septembre 2010.

La curieuse cité de Ultréquinoxe célèbre une fois par an un carnaval fabuleux, lors duquel certains participants, qui ont traversé le bras de mer pour rejoindre la ville insulaire, sont choisis pour demeurer dans ce lieu mythique. Mais les préparatifs sont tendus. Le maire veut faire un coup d’éclat contre les forces politiques et religieuses dominantes, et attend pour cela une étrange boîte, ramenée du continent. Quel mystérieux pouvoir recèle-t-elle ?

acqua_alta_imagePremière oeuvre d’une jeune dessinatrice, Acqua Alta déstabilise dès les premières pages. En effet, à leur lecture, on a l’impression d’être projeté vingt ans en arrière, quand on s’extasiait devant les majestueux albums de Mattotti (Feux, Murmure, Labyrinthes…) ou de Schuiten et Peeters. En effet, le choix des couleurs et des techniques de dessin renvoient si fortement aux oeuvres du maître italien, qu’on en est très gêné. Et, côté scénario, le conte philosophique et surréaliste à tendance belge (Raoul Sevais, Magritte…) semble, de la même manière, daté. Voilà donc un diptyque qui n’est pas intrinsèquement mauvais : les planches sont parfois vraiment superbes même si peu originales; quelques idées de personnages et de mise en scène fonctionnent bien. Mais l’ensemble est néanmoins fort confus et souvent ennuyeux, et semble renvoyer la bande dessinée deux décennies dans le passé. C’est cela qui est le plus embarrassant.

bouton_nbd Achetez Acqua Alta T1 sur Fnac.com
Achetez Acqua Alta T1 sur Amazon.fr

Publiez un commentaire