Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | December 3, 2016

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Adivasis meutris

6 septembre 2016 |
SERIE
Adivasis meutris
DESSINATEUR(S)
SCENARISTE(S)
EDITEUR(S)
COLLECTION
PRIX
16 €
DATE DE SORTIE
24/08/2016
EAN
2849532339
Achat :

En Inde, depuis des années, des populations autochtones d’un État du centre du pays, une minorité nommée Adivasis de 100 millions d’individus tout de même, sont spoliés, brimés, assassinés. Par qui ? Par presque tout le monde, les intérêts capitalistes en premier, évidemment, mais aussi les politiques qui leur sont liés et même des milices maoïstes. Et cela dans l’indifférence quasi générale. C’est cette situation complexe et quasi désespérée que met en lumière cet album soutenu par Amnesty International.

adivasis_meutris_image1Une démarche louable, car cette crise humaine et écologique – déforestation, exploitation à outrance d’une terre riche en minerai, aux dépens d’une population rurale ou forestière qui n’a rien demandé et ne reçoit aucune compensation – est bouleversante et surtout fort méconnue. Le problème de ce livre est, qu’en termes de bande dessinée, il est bien loin du compte. En effet, il ne fait qu’accumuler les informations et les anecdotes terribles, récupérées notamment grâce à Amnesty, sans jamais incarner son propos. Pas d’histoire individuelle, même fictionnelle, pour emmener le lecteur dans ce pays si lointain ; pas de personnage, même réel, auquel se raccrocher. Les auteurs ne proposent qu’un abondant texte illustré par des dessins en noir et blanc sans âme, et l’émotion ainsi que l’importance du sujet disparaissent sous cet absence de mise en scène. Parfois, des personnes prennent la parole, mais on ne sait pas vraiment qui elles sont, ni pourquoi elles parlent à ce moment-là. À d’autres moments, on assiste à des reconstitutions, des reproductions de prise de parole politique. On se situe entre le documentaire froid et le mémoire d’étudiant, plein de bonnes infos mais sans point de vue, auquel viennent s’ajouter quelques images prétextes. Et alors que le sujet méritait mille fois mieux, la forme dessert terriblement le fond. Un ratage rageant.

adivasis_meutris_image2

Publiez un commentaire