Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | October 18, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Antigone

26 avril 2017 |
SERIE
Antigone
DESSINATEUR(S)
SCENARISTE(S)
EDITEUR(S)
PRIX
19.50 €
DATE DE SORTIE
15/03/2017
EAN
2344010726
Achat :

Les deux fils d’Oedipe, Etéocle et Polynice, se sont entretués pour le pouvoir sur Thèbes. Créon, leur oncle, a pris la cité en mains, mais a refusé d’honorer Polynice des rites funéraires. La jeune Antigone, fille d’Oedipe, ne supporte pas de voir son frère sans sépulture. Et s’apprête à braver la justice des hommes pour l’enterrer dignement. En sachant très bien qu’elle y laissera sa vie.

antigone_image1Tragédie antique parmi les plus connues, notamment par sa remise au goût du jour par la version de Jean Anouilh, l’Antigone de Sophocle fascine toujours autant. Car elle conte comment une jeune femme seule peut s’élever contre l’ordre établi, en vertu d’un ordre qu’elle pense supérieur – l’amour fraternel autant que l’amour des dieux. Comment une belle qu’on croyait endormie peut fomenter la révolte par un acte hautement symbolique, avec en ligne de mire sa propre mort, telle une martyre. De nombreuses interprétations ou extrapolations sont possibles autour de ce texte, et l’appareil critique et historique en fin du présent ouvrage nous y aide. Mais la vraie question ici est : qu’est allé faire Régis Penet dans cette galère ? Son travail graphique n’est pas en cause : de la BD toute en peinture, jouant sur un fond brun, d’une puissance esthétique réelle. Il opte pour de grandes cases, des pleines pages, des portraits souvent (on pense aux derniers albums de Bilal), le décor s’escamotant ou surgissant du noir en fonction des besoins, comme au théâtre. Mais la bande dessinée n’est pas le théâtre, et en tentant de trouver la synthèse entre les deux, Régis Penet n’offre que des visages désincarnés récitant un texte forcé (et au lettrage bien peu élégant par rapport au reste). Dans cet entre-deux entre BD et texte illustré, le dessinateur de Lorenzaccio, des Nuits écorchées ou de Roma a raté son coup. Le défi était peut-être trop grand.

antigone_image2

Publiez un commentaire