Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | August 23, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Antonio Scuzzarella, un éditeur entre France et Italie

11 juillet 2011 |

scuzzarella_introAntonio Scuzzarella est le fondateur et directeur de la maison d’édition italienne 001 Edizioni. Né en 1967 et diplômé en droit, il commence à écrire des articles dans divers fanzines et ouvre un site web dédié au 9ème art (tonnerredeBrest, fermé aujourd’hui). Après avoir collaboré à la revue critique Fumo di China, il lance en 2006 son propre label. Pour publier en italien de la BD du monde entier, notamment française.

scuzzarella_001edizioni_logoQuelle est la particularité de votre maison d’édition dans le paysage éditorial transalpin ?
001 edizioni est une maison d’édition avec un catalogue ambitieux. Nous avons des collections qui vont des historietas argentines aux classiques américains des années 50, de la BD française au fumetto indépendant. A tout cela s’ajoutent des collections de productions internes : Made in Italy et 001 Cronaca. Nous refusons la spécialisation, nous voulons être une maison d’édition du 9ème art à 360 degrés.

Quel type de BD plébiscitent les Italiens ?
scuzzarella_couvLe public jeune, comme en France, est absorbé par les mangas. Les comics de super-héros américains connaissent aussi un grand succès, mais la BD européenne gagne de nouveaux adeptes grâce à de nouveaux formats plus adaptés au public italien. Nous avons par exemple été les premiers, en 2007, avec la collection 001 France, à inscrire à notre catalogue des albums français en format « paperback », un format réduit (17 x 24 cm) avec une couverture souple.

scuzzarella_valerianQuelle est votre stratégie de publication des albums francophones en Italie ?
Impossible de faire attendre le public italien un an entre deux albums et de lui faire payer 15 € une BD. Les lecteurs sont habitués à suivre une histoire à un rythme soutenu. Pour les bandes dessinées françaises, nous avons donc choisi de réunir deux ou trois épisodes par « paperback », vendu entre 12 et 13 €. Nous avions lancé une campagne avec pour slogan: « Des BD françaises à prix low-cost ». Et cela a fonctionné! Depuis, presque tous les éditeurs italiens se sont mis à ce format. Par exemple, nous publierons la série française Valérian et Laureline, dont les 21 tomes seront regroupés en 7 volumes, qui sortiront sur 3 ans. De cette manière, nous pouvons fidéliser le public italien. Par ailleurs, dans notre collection Made in Italy, un de nos grands succès, à l’échelle italienne, est Ultima lezione a Gottinga (Dernière leçon à Gottinga). Nous en sommes à la troisième édition, avec 6000 copies écoulées. Il faut savoir qu’ici un album se vend en moyenne à 1000 exemplaires. Par exemple, Astérix ne dépasse pas quelques milliers de ventes en Italie… Enfin, certains de nos titres s’exportent en Espagne, mais aussi en France.

scuzzarella_gottingaVous êtes très liés à la France, mais aussi à d’autres pays…
J’ai deux amours, la France et les pays latins. Avec les auteurs espagnols et argentins, j’ai un feeling particulier : Prado, De la Calle, Solano Lopez, Enrique Breccia, comment ne pas les aimer ?

Quels sont vos projets ?
Dans nos cartons, nous avons un album sur la peste à Venise à la Renaissance, un autre sur les anarchistes italiens dans les années 70-80 et aussi un autre qui s’appellera Vermicino, l’incubo del pozzo (Vermicino, le cauchemar du puits), inspiré d’un fait divers qui s’est déroulé aux environs de Rome dans les années 80. Un enfant était tombé dans un puits à 80 mètres de profondeur. La tentative desespérée pour le sauver avait fait l’objet de la première retransmission en direct à la télé italienne d’un tel événement. Un grand cirque médiatique s’était organisé à cette occasion et le garçon n’avait pas pu être sauvé. Une des personnes ayant participé à la tentative de sauvetage raconte l’histoire de cet épisode tragique dans la BD.

Propos reccueillis par Eloïse Fagard

Images © 001 Edizioni

Pour en savoir plus:
le site de l’éditeur
le blog de l’éditeur

Publiez un commentaire