Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | August 21, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

8 Comments

Black Rose Alice #1-2 ****

13 novembre 2009 |

black_rose_alice_couvbravoPar Setona Mizushiro, Asuka, 6,95 €, juillet-septembre 2009.

Vienne, 1908. Suite à l’anniversaire d’Agnieszka – la femme qu’il aime en secret – Dimitri est renversé par un cheval et déclaré mort. Mais bizarrement, il est en pleine forme, ses sens sont même plus développés. Alors que tous ces proches meurent les uns après les autres, on vient lui révéler qu’il est responsable de ces décès : il est devenu vampire ! Par la suite, Agnieszka meurt à son tour, mais Dimitri parvient à récupérer son corps. Nous les retrouvons ainsi tous les deux à Tokyo un siècle plus tard, où Dimitri vient de dénicher Azusa, une femme prête à donner son âme pour faire vivre le corps endormi d’Agnieszka…

black_rose_alice_imageSetona Mizushiro, qui s’est faite connaître en France en 2005 pour ses titres se déroulant en milieu scolaire (notamment X day et L’Infirmerie après les cours), nous propose ici une intrigue intéressante, loin de tous les clichés vampiriques. Au revoir les longues dents, la peur du soleil et bienvenue dans l’univers original de Black Rose Alice ! Là où on pourrait soupçonner une bête et énième variation autour de la mode des vampires (dans le sillage de Twilight et TrueBlood), l’auteure démontre qu’elle s’est entièrement appropriée le mythe. Ainsi, ses prédateurs sont très ressemblants aux humains, n’ont pas peur des crucifix – sont parfois même chrétiens – et ne dorment pas dans des cercueils. Bien sûr, ils se nourrissent de sang, mais par l’intermédiaire d’araignées.

Ces deux volumes sont menés d’une main de maître. Grâce à une narration efficace et sans temps mort, on est rapidement happé par l’histoire. On pourra cependant s’étonner qu’Azusa accepte de donner son âme si rapidement, mais passé ce faux-pas, on est conquis. À l’instar des autres titres de l’auteure, il y a peu d’action, mais beaucoup de discussions. Tous les personnages prennent peu à peu de la consistance au fil de l’intrigue. Le tout est servi par un dessin maîtrisé et raffiné, même si les visages androgynes des personnages masculins peuvent surprendre.

On est donc pressé de lire la suite, d’autant plus que le volume 2 prend fin sur un cliffhanger haletant. Il va falloir cependant prendre son mal en patience, le troisième volume n’étant pas encore sorti au Japon…

Rémi I.

Achetez Black Rose Alice T1 sur Amazon.fr
Achetez Black Rose Alice T2 sur Amazon.fr

Commentaires

Publiez un commentaire