Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | July 21, 2019

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Dans la valise de… Anthony Pastor

5 juillet 2019 |

« Dans la valise de… », Saison 3 ! Que lire, écouter, regarder, admirer pendant l’été ? En juillet et août,lLes auteurs et autrices de bandes dessinées vous confient leurs coups de coeur, récents ou non, en matière de BD, roman, série, film, disque, exposition, spectacle, ou toute autre forme artistique. Après Florence Dupré la Tour, nouvelle étape avec Anthony Pastor, auteur de la palpitante série No War.

les-furtifs-damasio-couv Un roman

Je viens de lire le roman d’Alain Damasio, Les Furtifs, sorti en avril dernier (chez La Volte). C’est un auteur que j’ai d’abord découvert sur un morceau électro de Rone, puis j’ai vu des interviews de lui et des extraits de conférence : son engagement et sa vision de la société me parlent. J’ai donc enfin lu un roman de lui. J’ai adoré. Il y dépeint une société de demain (2040) vraiment crédible et flippante, contre laquelle une partie de la population entre en résistance avec l’aide de créatures des marges, les fameux furtifs. C’est engagé, c’est tendu, c’est puissant, ça remue et ça fait réfléchir. Ce n’est pas glauque, ce n’est pas catastrophiste, c’est enthousiasmant. Et pour couronner le tout, son travail sur la langue est très inspirant. Enfin, d’ailleurs, tout le livre est très inspirant. Je l’avais choisi en pensant qu’il pourrait m’accompagner dans la création de ma série No war, et je ne me suis pas trompé, ça a fait mouche !

crepuscule-branco

Un essai

Je suis beaucoup plongé dans l’actualité politique en ce moment, j’essaie de creuser en lisant des articles de fond et aussi des essais. Parmi ceux-là, j’ai lu Crépuscule de Juan Branco (éd. Au diable Vauvert), qui est une plongée assez atterrante dans les coulisses du pouvoir et sur les liens qui unissent le politique aux forces économiques, entre autres, écrite par quelqu’un de l’intérieur, un jeune du « petit Paris » comme il l’appelle lui-même. Le livre sonne très juste, bien qu’il donne envie de creuser encore un peu plus dans les détails. Mais c’est une bonne entrée en matière pour prendre conscience des mécanismes qui gouvernent notre société et la façon dont la classe dominante sécurise son pouvoir.

Deux autres livres

vernon-subutex

Dans un volée plus poétique et distanciée, je conseille aussi La Guerre des pauvres d’Éric Vuillard (Actes Sud), un petit livre comme un poème historique et pamphlétaire qui raconte des soulèvements paysans du XVIe siècle et qui fait écho aux événements que l’on vit aujourd’hui chez nous.

Dans un registre plus romanesque, une de mes dernières lectures vraiment soufflante est le Vernon Subutex de Virginie Despentes. Je lisais déjà cette autrice, que j’apprécie beaucoup, et quand elle débarque avec cette série en trois volumes (au Livre de poche), j’y vais les yeux fermés. Superbe fresque humaine, ode aux fragiles de tous poils, à l’immatériel, aux communions, j’aime son verbe percutant et touchant. Je ne peux que le conseiller.

Publiez un commentaire