Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | September 18, 2019















Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Dans la valise de… Fabien Vehlmann

26 juillet 2019 |

« Dans la valise de… », Saison 3 ! Que lire, écouter, regarder, admirer pendant l’été ? En juillet et août,lLes auteurs et autrices de bandes dessinées vous confient leurs coups de coeur, récents ou non, en matière de BD, roman, série, film, disque, exposition, spectacle, ou toute autre forme artistique. Après Émilie Plateau, nouvelle étape avec Fabien Vehlmann, prolifique scénariste, que nous avons récemment rencontré pour Le Dernier Atlas.

couv-aries

Un essai

J’ai été marqué par la lecture de Écologie et cultures populaires, de Paul Auriès (aux éditions Utopia et sous-titré « les modes de vie populaires au secours de la planète »). Il propose une grille de lecture assez radicalement différente de celles qu’on a bien souvent en tête – ce cliché qui fait parfois trop vite penser que les plus pollueurs seraient les pauvres qui ont plein d’enfants et une vieille voiture pourrie – et inversement, que les « bons élèves » seraient les bourgeois écolos qui mangent bio, font du vélo et cumulent les efforts consciencieux pour la planète. Que nenni, nous explique Auriès, pour qui les modes de vie populaires (parfois considérés comme « beaufs » par les classes supérieures) sont – du fait même de leurs faibles revenus – beaucoup moins énergivores que les modes de vie des plus fortunés (qui se pensent plus éclairés sur les questions écolos mais explosent leur quota carbone d’un seul A/R en avion pour les vacances). Une thèse peut-être discutable dans le détail mais globalement très stimulante, et dont je recommande la lecture à une époque où les gilets jaunes ont précisément rebattu les cartes du paysage politique de manière salutaire, et que soit disant « bobos » et soit disant « beaufs » auraient tout intérêt à mieux se connaître et à marcher de concert.

Un disque

J’ai découvert au hasard d’une programmation musicale sur Nova le rappeur-chanteur-compositeur Baloji, et son album 137 Avenue Kaniama. Pour se faire une idée de l’étendue du talent du personnage, et de son usage décomplexé de styles africains autant qu’occidentaux, je vous conseille l’écoute des titres L’Hiver Indien, Kongaulois, L’Art de la fugue et surtout le titre Peau de Chagrin – Bleu de nuit – à la fois lourd, sensuel et élégiaque – qui est une pure merveille (et dont le clip aussi est très beau). J’espère bien avoir l’occasion de le voir un jour en concert !

Une expo

MAYA HAYUK Future Past Sunrise, 2019 Peinture murale Production GIGANTISME - ART & INDUSTRIE, Dunkerque, France © Courtesy de l’artiste et Alice Gallery, Bruxelles / Photo : Aurélien Mole

MAYA HAYUK
Future Past Sunrise, 2019
Peinture murale
Production GIGANTISME – ART & INDUSTRIE, Dunkerque, France
© Courtesy de l’artiste et Alice Gallery, Bruxelles / Photo : Aurélien Mole

Je conseille enfin à chacun-e de profiter de l’été pour aller faire un saut dans le nord, à l’occasion de la 1ère édition de la Triennale d’art contemporain de Dunkerque, intitulée « Gigantisme » et dont mon épouse Géraldine Gourbe est une des commissaires d’exposition (ce qui ne m’empêche pas de rester objectif, rassurez-vous). Première bonne raison : il fera sans doute plus frais là-bas que dans le Sud, surtout en période de canicule. Deuxième bonne raison : vous y découvrirez plus de 200 œuvres (dont certaines issues de collections privées – encore jamais montrées – et d’autres produites pour l’occasion) présentées dans le cadre d’une réflexion à grande échelle sur les liens entre Art et Industrie. Et last but not least : cette Triennale généreuse vous fournira un prétexte en or pour aller découvrir ou redécouvrir une ville injustement méconnue, Dunkerque, qui vaut pourtant largement le détour, avec ses belles plages et un look post-industriel qui me fait penser au charme de Saint Nazaire. En plus, les transports en commun y sont gratuits, alors pourquoi s’en priver !

Gigantisme-Art-et-Industrie-photoAurelienMole

Vue d’ensemble d’installations dans le cadre de GIGANTISME – ART & INDUSTRIE, Halle AP2, Dunkerque, France © Adagp, Paris, 2019 / Photo : Aurélien Mole

Publiez un commentaire