Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | July 19, 2024















Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

De l’amour et du hasard

5 septembre 2023 |
SERIE
De l’amour et du hasard
DESSINATEUR(S)
SCENARISTE(S)
EDITEUR(S)
PRIX
26 €
DATE DE SORTIE
07/06/2023
EAN
2203229489
Achat :

de-lamour-et-du-hasard_image1Le héros de cette histoire présente un air de déjà-vu et pour cause : il était déjà au centre du précédent livre de Manu Boisteau, Partir un jour…Ici, notre personnage un brin bonhomme n’a rien perdu de son ton sarcastique, aidé, il est vrai, par une langue tantôt vipérine, tantôt alerte, tantôt enjouée. Désormais célibataire, notre homme a décidé de prendre le taureau par les cornes, bien décidé à boucler le manuscrit de son prochain livre, dont les contours demeurent pour le moins flous. Son éditrice n’est d’ailleurs pas la seule à être un tantinet sur son dos. Non content du portrait de sa personne dressé dans Partir un jour, son psy s’est également rappelé au bon souvenir de l’auteur, lui intimant l’ordre de continuer sa thérapie s’il veut échapper à des poursuites judiciaires. « Ma vie, mes emmerdes » comme dirait l’autre : manquent les « amours »… Mais un petit tour par les applications de rencontre pourrait peut-être changer la donne…

Manu Boisteau remet le couvert de l’autofiction, dans un nouvel opus qui change de format et de pagination, tout en conservant la même verve. Moins dense dans son propos, le livre respire mieux et gagne aussi en fluidité graphique, l’auteur s’autorisant davantage de libertés dans son découpage, une réelle avancée par rapport à son précédent travail.

Côté scénario, De l’amour et du hasard fait indéniablement partie de ces « bandes dessinées du réel » qui ont depuis déjà longtemps trouvé place sur les tables des libraires. Sans révolutionner le genre, le ton désabusé de l’auteur, jouant la carte de l’autodérision lorsqu’il s’agit de mettre en lumière la condescendance de son héros, fait mouche. Tout en dressant le portrait d’un quadra en crise existentielle confronté à un changement de carrière et à la recherche de l’être aimé, Manu Boisteau interroge avec humour notre rapport à la séduction passant inévitablement par les applications de rencontre, marivaudage 2.0 auquel l’auteur adresse un clin d’œil jusque dans le titre de son livre. Avec son petit côté loser magnifique, il met en scène un homme somme toute attachant (mais aussi agaçant par moments) et, à bien des égards, reflet de notre époque. Certains procédés scénaristiques telles que l’utilisation de pleine pages de texte dénotent quelque peu, mais ne gênent pas une lecture agréable. Un échappatoire au sempiternel « swipe » de profil ? Peut-être bien !

Matthieu Morvan

de-lamour-et-du-hasard_image2

Publiez un commentaire