Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | August 17, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

5 Comments

Deux hors-séries sur Tintin

14 décembre 2009 |

LMH918-0-couvBATAlors que l’impatience grandit autour de la trilogie filmée Tintin -la sortie du premier épisode est prévue pour octobre 2011 en France-, deux hors-séries tintinophiles se sont installés dans les kiosques. Tous deux présentent des points communs (une visite du musée Hergé, un entretien de Joost Swarte autour de la ligne claire…), mais l’un revendique un entretien exclusif avec Steven Spielberg. Ainsi, celui publié par Le Monde – sous-titré Tintin le retour (8€) et doté d’une riche iconographie – nous apprend que le réalisateur du premier épisode (Peter Jackson prenant sa suite sur le deuxième volet) se sentait un lien particulier avec le créateur de Tintin. « J’ai trouvé une âme soeur en Hergé, le raconteur d’histoires, détaille Steven Spielberg. Nous étions comme des cousins, chacun dans notre genre, il savait que nous avions une certaine parenté. » Le cinéaste fait la connaissance du petit reporter en 1981, en lisant des critiques des Aventuriers de l’arche perdue qui y faisaient référence. Il se plonge alors dans Le Crabe aux pinces d’or: « Je ne comprends pas le français, mais je comprenais tout dans l’histoire qu’il racontait. Quand j’ai lu la traduction anglaise, j’avais déjà saisi l’humour, ce qui en dit long sur la force de son art ! Et c’est exactement ce que Peter Jackson et moi voulons honorer avec nos films sur Tintin. » Tout en promettant de respecter « religieusement l’art d’Hergé », il assure qu’on ne verra dans les films  » pas de téléphones portables, pas de postes de télévision, pas de voitures modernes, juste l’Europe intemporelle ».

Le hors-série du Monde comprend aussi un entretien d’Hergé accordé en février 1973. Alors passionné par le pop art et sur le point de publier Tintin et les Picaros, l’auteur – un « méditatif tourmenté, pétri de préjugés mais tendu vers un humanisme absolu » selon le journaliste Michel Daubert – voit Tintin comme « [s]on reflet le plus lumineux, [s]on double réussi ». Et explique son choix du premier degré pour ses histoires: « Il n’y a rien qui date plus vite que le comique fondé sur l’actualité. Voilà pourquoi j’écris sans clin d’oeil. » On peut aussi lire les commentaires d’Hubert Védrine, ancien ministre des Affaires étrangères, sur la géopolitique hergéenne, ou bien parcourir la collection d’art moderne du créateur.

tintin_expressNettement moins luxueux que son concurrent, le hors-série de L’Express (6,50€) ambitionne de dévoiler « la vie secrète du père de Tintin ». Sont ainsi évoqués les incertitudes généalogiques d’Hergé, ainsi que son « incivisme » présumé pendant la Seconde Guerre mondiale – il travailla pour Le Soir volé, sous le joug allemand. Le tintinologue anglais Michael Farr évoque un « fan de Dickens et de ciné », tandis que sont détaillées un peu plus loin les influences d’Edgar Allan Poe et du dessinateur Jacques Van Melkebeke. Pour un amateur attentif de l’oeuvre hergéenne, les scoops sont rares, mais la lecture de l’ensemble n’est pas inintéressante. Entre un focus sur Tintin au pays des Soviets ou les définitions des délectables insultes (bachi-bouzouk, anthropopithèque, doryphore…) du Capitaine Haddock, on s’attarde sur les souvenirs de Johan et Stefaan de Moor – qui racontent la collaboration de leur père Bob avec Hergé – ou les opérations publicitaires montées par l’artiste pour promouvoir ses albums. On découvre ainsi l’existence d’un certain Henri Dendoncker, jeune scout de 14 ans qui incarna Tintin en 1931, puis devint agent secret et parcourut le monde. Un parcours mystérieux et étonnant, qui n’est pas sans rappeler celui d’un certain reporter…

Laurence Le Saux

——————————————————————————————————

Tintin le retour, hors-série du Monde, 8€.
Hergé, la vie secrète du père de Tintin, hors-série de L’Express, 6,50€.

Votez pour cet article

——————————————————————————————————–

Commentaires

  1. jean-pierre

    …j’ai acheté celui de l’Express car je regrette que celui du Monde ne sois pas consultable… enveloppé & invisible….vous dites que l’iconographie est riche mais le lecteur aimerait bien
    en juger lui même…..

  2. jean-pierre

    …j’ai acheté celui de l’Express car je regrette que celui du Monde ne sois pas consultable… enveloppé & invisible….vous dites que l’iconographie est riche mais le lecteur aimerait bien
    en juger lui même…..

  3. jean-pierre

    …j’ai acheté celui de l’Express car je regrette que celui du Monde ne sois pas consultable… enveloppé & invisible….vous dites que l’iconographie est riche mais le lecteur aimerait bien
    en juger lui même…..

  4. Cher Jean-Pierre, je comprends votre agacement. Je pense que le hors-série du Monde est « pelliculé » pour éviter les vols, car une carte de voeux Tintin est offerte avec.

  5. Cher Jean-Pierre, je comprends votre agacement. Je pense que le hors-série du Monde est « pelliculé » pour éviter les vols, car une carte de voeux Tintin est offerte avec.

Publiez un commentaire