Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | November 20, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Dylan Dog, une adaptation sans charme de la BD italienne

26 juillet 2012 |

Sorti directement en DVD et Blu-Ray, le film Dylan Dog, inspiré de la bande dessinée italienne du même nom, n’est qu’une série B de plus, sans grand intérêt.

dylan_dog_blurayAu départ, il y le personnage de fumetti (BD italiennes) imaginé dans les années 1980 par Tiziano Sclavi et publié par Sergio Bonelli. Dylan Dog est un détective britannique, beau gosse et un peu cynique, qui mène, un peu malgré lui, des enquêtes aux frontières du surnaturel. Énorme succès en kiosques par delà les Alpes, où il vit toujours ses aventures (on en est au numéro 310!), il n’a pas connu grande gloire par chez nous.

dylan_dog_routh

Il n’empêche, Hollywood a décidé de mettre la main dessus et d’américaniser un brin la chose. Dylan est donc toujours détective et ne veut plus entendre parler des morts-vivants et autres goules, sauf qu’il va être contraint de les côtoyer. Mais, made in USA oblige, nous sommes ici à La Nouvelle Orléans, choix plutôt judicieux en matière de cité aux accents fantastiques. Dans cette ville moite et sexy, Dylan va se battre contre des loups-garous, poursuivre des vampires et expliquer à son acolyte comment vivre sa nouvelle vie de zombie. Et jouer les beaux gosses un peu fragiles, quand même.

Assez proche du roman de gare, le scénario ne casse pas trois pattes à un cadavre et enchaîne les blagues potaches éculées avec les séquences d’action bâclées, dans des décors pourtant impressionnants qui auraient mérité mieux. Comme un dérivé périmé de HellBoy ou un mauvais (et pas drôle) épisode de Buffy. La réalisation de Kevin Munroe (à qui l’on devait les Tortues Ninjas de 2007) est sans imagination, les rebondissements idiots et les acteurs en mode service minimum. À commencer par Brandon Routh, qui avait enfilé le costume de Superman dans le long-métrage de Bryan Singer. Massif et lisse, il aurait pu incarner un Dylan Dog convaincant si l’histoire avait été plus pimentée – ce qui lui aurait évité d’aligner les réparties faciles, et lui aurait permis de garder son sourire suffisant tout en jouant de sa carrure athlétique dans les scènes de combat.

dylan_dog_montresAu final, une série B sans âme et sans charme comme on en faisait trop dans les années 80, avec des gros monstres moches, des méchants ricanants, un faire-valoir tellement sympathique, une blonde pas si incendiaire et de la pyrotechnie de fête de village. Disponible en DVD et Blu-Ray depuis le 18 juillet, on comprend une fois regardé pourquoi ce film d’une affligeante banalité n’a pas trouvé le chemin des salles de ciné.

______________________________

Dylan Dog.
Un film de Kevin Munroe.
Avec Brandon Routh, Sam Huttington, Anita Briem…
1h48. Disponible depuis le 18 juillet en DVD, Blu-Ray, Blu-Ray Ultimate (combo DVD/BR/copie digitale + trois artworks) et VOD.

Achetez-le sur Fnac.com
Achetez-le sur Amazon.fr

Images © Arclight Films

______________________________

DYLAN DOG bande annonce VOST par Condor_Entertainment

Publiez un commentaire