Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | September 24, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

12 Comments

Ego comme X voudrait-il se passer des libraires ?

1 juin 2010 |

Les éditions Ego Comme X encouragent les lecteurs à acheter directement sur leur site : en effet, elles doublent les droits reversés aux auteurs pour les achats réalisés directement sur son site.

On vous signalait récemment la mise en ligne de plusieurs bandes dessinées du catalogue de l’éditeur indépendant. Des BD complètes, accessibles gratuitement, directement sur son site. Une bonne façon de découvrir des titres exigeants et parfois difficilement trouvables en librairie. Ego comme X poursuit dans cette veine de communication directe d’éditeur à lecteurs, en lançant une nouvelle formule : « En passant par notre site (…) pour commander nos livres, vous contribuerez à une meilleure rémunération des auteurs… : ils percevront alors le double des droits prévus pour le même livre vendu, et vous transformerez ainsi votre achat en un acte militant en leur faveur (…) ! »

ego_comme_x_auteursAppelant à « activer blogs et réseaux sociaux », Ego comme X met en place cette opération sur un semestre complet, c’est-à-dire à partir du 15 juin et jusqu’à la fin de l’année. Et précise que si elle fonctionne, la formule sera reconduite. Alors, en encourageant les lecteurs à soutenir ainsi les créateurs (et lui-même par la même occasion), Ego comme X voudrait-il se passer des librairies traditionnelles pour vendre ses livres ? On n’ose y croire, puisque l’une des chances de percer pour un éditeur si confidentiel est bien d’être soutenu par un libraire compétent, qui aura pris le temps de lire ses ouvrages et de les conseiller à ses clients. D’un autre côté, devant la production pléthorique de la bande dessinée ces dernières années, force est de constater que les libraires sont noyés sous le flot d’albums et qu’il devient difficile pour ces derniers d’exercer leur métier dans les meilleures conditions. Sollicité par BoDoï, Loïc Néhou, directeur de Ego comme X, répond en toute simplicité :  « La vente par correspondance existe depuis très longtemps. Nous sommes juste soucieux d’une meilleure rémunération des auteurs pour ce qui concerne celles réalisées directement sur notre site. »

À quelques jours de l’arrivée en librairies des livres publiés par Manolosanctis, qui misait à son lancement uniquement sur la vente directe après diffusion gratuite des contenus en ligne, on a donc affaire à deux stratégies inverses (même si, évidemment, Ego comme X ne quitte pas le circuit des librairies). Ce qui démontre en tout cas que vendre des BD est devenu bien compliqué, et que les petits éditeurs –  sans parler de la vente de contenu numérique – sont condamnés à innover pour survivre…

Commentaires

  1. JPS

    Les publications de cet éditeur sont déjà tellement confidentielles que cette démarche de vente directe est probablement une dernière tentative de faire rentrer un minimum de sous dans la caisse ! Je ne pense pas que notre travail de libraire est remis en cause. En huit ans (8), j’ai eu le plaisir de vendre 8 titres venant de cet éditeur. Je ne mets pas en cause le choix éditorial de Ego comme X, mais le constat est là : 8 titres en 8 ans, il serait peut-être temps qu’ils se posent des questions sur leurs auteurs plutôt que sur les méthodes de vente. Mais je vais être bon joueur. Dés demain, je retourne à mon fournisseur les 7 titres qu’il me reste en magasin. Ils pourront ainsi mieux les vendre sur leur site, et ainsi faire plaisir à leur auteurs !

  2. JPS

    Les publications de cet éditeur sont déjà tellement confidentielles que cette démarche de vente directe est probablement une dernière tentative de faire rentrer un minimum de sous dans la caisse ! Je ne pense pas que notre travail de libraire est remis en cause. En huit ans (8), j’ai eu le plaisir de vendre 8 titres venant de cet éditeur. Je ne mets pas en cause le choix éditorial de Ego comme X, mais le constat est là : 8 titres en 8 ans, il serait peut-être temps qu’ils se posent des questions sur leurs auteurs plutôt que sur les méthodes de vente. Mais je vais être bon joueur. Dés demain, je retourne à mon fournisseur les 7 titres qu’il me reste en magasin. Ils pourront ainsi mieux les vendre sur leur site, et ainsi faire plaisir à leur auteurs !

  3. Cette réaction mesquine ne vous honore pas. Vous le dites vous-même, cette initiative d’Ego comme x ne remet pas en cause le travail de libraire. Par contre, vous pourriez plutôt diriger votre colère contre tous ces sites internet d’info et de conseils d’achat qui proposent en masse des liens direct vers des plateformes d’achat par correspondance en bas de leurs très nombreuses chroniques…

  4. Cette réaction mesquine ne vous honore pas. Vous le dites vous-même, cette initiative d’Ego comme x ne remet pas en cause le travail de libraire. Par contre, vous pourriez plutôt diriger votre colère contre tous ces sites internet d’info et de conseils d’achat qui proposent en masse des liens direct vers des plateformes d’achat par correspondance en bas de leurs très nombreuses chroniques…

  5. L’éditeur Ego comme x précise sa vision des choses sur son site internet :
    DE LA DÉCISION DES ÉDITIONS EGO COMME X VISANT À DOUBLER LES DROITS DE SES AUTEURS DANS LE CAS DES VENTES DIRECTES RÉALISÉES SUR SON SITE INTERNET
    http://www.ego-comme-x.com/spip.php?article583
    Merci à vous

  6. L’éditeur Ego comme x précise sa vision des choses sur son site internet :
    DE LA DÉCISION DES ÉDITIONS EGO COMME X VISANT À DOUBLER LES DROITS DE SES AUTEURS DANS LE CAS DES VENTES DIRECTES RÉALISÉES SUR SON SITE INTERNET
    http://www.ego-comme-x.com/spip.php?article583
    Merci à vous

  7. Merci de ces précisions.

  8. Merci de ces précisions.

  9. Francois Pincemi

    Ils devraient envoyer un mail d’excuses à leur diffuseur et à leurs clients libraires,cela serait plus simple! Si vous voulez offrir un vrai bonus, il suffit d’envoyer des albums dédicacés à vos clients. Car l’attente aux séances de dedicaces est pénible, il faut se déplacer, attendre… et si l’auteur gagne deux fois plus de droits d’auteur, il est normal qu’il fasse un petit effort, me semble t-il! Cordialement

  10. Francois Pincemi

    Ils devraient envoyer un mail d’excuses à leur diffuseur et à leurs clients libraires,cela serait plus simple! Si vous voulez offrir un vrai bonus, il suffit d’envoyer des albums dédicacés à vos clients. Car l’attente aux séances de dedicaces est pénible, il faut se déplacer, attendre… et si l’auteur gagne deux fois plus de droits d’auteur, il est normal qu’il fasse un petit effort, me semble t-il! Cordialement

  11. En quête d'hauteur

    N’importe quoi! Ego comme X n’ont à s’excuser de rien du tout.
    Le principe de la dédicace est la rencontre avec l’auteur, pas avoir un dessin gratuit qu’on peut revendre sur Ebay, vilain profiteur!
    Pourquoi les auteurs devraient faire un effort supplémentaire, c’est affligeant de bêtise, ils ont déjà fait tout un bouquin, c’est pas un bel effort ça? Essayez pour voir, vous verrez la somme de travail que ça représente.
    Vivement l’édition numérique, la vraie, celle où les auteurs toucheront 90% de droit d’auteur sur la vente de leur bouquin, juste retour sur le travail fourni. Exit les profiteurs, les intermédiaires et les spéculateurs à tous les étages!

  12. En quête d'hauteur

    N’importe quoi! Ego comme X n’ont à s’excuser de rien du tout.
    Le principe de la dédicace est la rencontre avec l’auteur, pas avoir un dessin gratuit qu’on peut revendre sur Ebay, vilain profiteur!
    Pourquoi les auteurs devraient faire un effort supplémentaire, c’est affligeant de bêtise, ils ont déjà fait tout un bouquin, c’est pas un bel effort ça? Essayez pour voir, vous verrez la somme de travail que ça représente.
    Vivement l’édition numérique, la vraie, celle où les auteurs toucheront 90% de droit d’auteur sur la vente de leur bouquin, juste retour sur le travail fourni. Exit les profiteurs, les intermédiaires et les spéculateurs à tous les étages!

Publiez un commentaire