Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | November 24, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

8 Comments

Essex County ****

26 avril 2010 |

essex_county_couvbravoPar Jeff Lemire. Futuropolis, 28 €,  le 9 avril 2010.

Attention, chef d’oeuvre. Après The Nobody, une superbe digression autour du thème de l’homme invisible (DC/Vertigo, chez Panini en VF), Jeff Lemire nous emmène dans son Essex County, comté rural du Canada anglophone. Sur près de 500 pages, il dresse le portrait d’une famille disloquée, sur plusieurs générations: un ado paumé rêve de super-héros; un vieil homme revit les moments clés de son existence ; une infirmière accompagne les mourants, mais ne sait que faire avec son fils… Une chronique tendre, sobre et souvent émouvante, dans laquelle il est beaucoup question de solitude, de paternité et de la place d’un homme dans la société.

essex_county_imagePubliées sur deux années en trois parties, les histoires d’Essex County se lisent comme on assemble un puzzle. Au départ difficile à distinguer, le tableau global se dessine peu à peu, les pièces s’imbriquent, les figures se précisent. La première partie, chronique de la solitude adolescente, est touchante. Mais c’est à partir du deuxième chapitre que la bande dessinée prend son envol. On suit les pas mal assurés de Lou, dont la mémoire est en train de se vider. Il tente de s’accrocher à ses souvenirs fuyants : ceux de sa carrière de hockey, puis de conducteur de tramway; ceux de son frère avec il s’est brouillé pendant un quart de siècle; ceux de sa vie triste et morne qu’il n’arrive même pas à quitter… Grâce à un habile découpage et un rythme tranquille, Jeff Lemire nous plonge dans le tourbillon flippant de la maladie d’Alzheimer.

Avec son trait simple et frontal, parfois un peu raide, l’auteur mise plus sur la mise en scène que sur l’expressivité des visages. Et cela fonctionne. Car le lecteur est invité à vivre aux côtés des protagonistes, à partager leur expérience, à produire une lecture active de leur histoire. L’auteur ne nous mâche pas le travail, il préfère suggérer, jouer sur l’ellipse, le non-dit, le geste signifiant. C’est donc un bonheur d’avancer dans ce récit poignant et d’une grande intelligence, une saga familiale simple et juste, qui remue, fait sourire et pleurer. C’est rare, c’est beau, c’est indispensable.

Achetez Essex County sur Amazon.fr
La fiche de l’album sur nouvellesbd.com.

Commentaires

Publiez un commentaire