Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | October 15, 2019















Retour en haut de page

Haut de page

10 Comments

Gaza 1956 – En marge de l'Histoire ****

1 février 2010 |

bravogaza_couvPar Joe Sacco. Futuropolis, 29€, le 14 janvier 2010.

Le conflit israélo-palestinien ne lui laisse pas de répit. Après Palestine en 1993, Joe Sacco se centre sur deux massacres ayant eu gaza_1en 1956 lieu dans la bande de Gaza, à Khan Younis et à Rafah. Près de 300 personnes y ont trouvé la mort. Quand, au détour d’un reportage, il découvre ces « incidents » – comme il les nomme de façon excessivement neutre -, le journaliste-auteur de BD décide de les sortir de l’oubli.

Il retourne à Gaza, y passe en tout deux mois et demi, recueillant la parole d’une centaine de témoins. Avec une grande intelligence, il met en perspective ces récits, encourageant le lecteur à prendre un recul nécessaire face à des souvenirs forcément émoussés ou transformés par les années. Joe Sacco trouve la juste distance, plongeant son crayon dans les odieux massacres (les hommes sont réunis devant une école et fusillés sans sommation par les militaires israéliens), dans le parcours d’un fedayin ou un épisode heureux (la préparation d’un taureau qui va être tué, partagé puis mangé par les villageois).

Cette somme de 400 pages, dessinées avec une précision folle en noir et blanc, impressionne, éduque et émeut. Son auteur y mêle un passé insoutenable à un présent traumatisant – une deuxième intifada est sur le point d’éclater, des maisons palestiniennes sont régulièrement détruites au bulldozer par les Israéliens. Sans oublier de mettre en scène des reporters de guerre découragés ou blasés, dont il considère que les articles pourrait être republiés à l’identique chaque mois ou chaque année, sans travestir la réalité. Avec Gaza 1956, Joe Sacco livre une oeuvre historique rare et poignante, tout simplement.

gaza_2

Achetez Gaza 1956 sur Amazon.fr

Commentaires

Publiez un commentaire