Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | November 22, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Georges et la mort **

7 novembre 2011 |

picto-critique-V3-2georges_et_la_mort_couvPar Blaise Guinin. 12 Bis, novembre 2011.

Excellente idée de commémorer le trentenaire du décès de Georges Brassens avec une vraie-fausse biographie du chanteur, tournant autour de celle qui l’accompagna toute sa vie :  la mort. Ici, elle est personnifiée assez classiquement, avec tenue noire et faux en accessoire. georges_et_la_mort_image Mais elle a un fameux cas de conscience : elle ne peut se résoudre à faire trépasser ce bonhomme chansonnier du Sud, traînant sa mauvaise réputation et ses échecs sur le pavé parisien.

Au fil de saynètes à la fois instructives et ludiques, on découvre un ventripotent moustachu aux paroles crues et inspirées, poursuivi par un chat noir qui veut sa peau et aidé par une Faucheuse amoureuse de ses chansons. Au bord du gouffre et du suicide, il sera d’ailleurs sauvé par cette Camarde peu zélée et au coeur d’artichaut, qui lui inspirera alors ses meilleurs mots. Bourré de références aux textes de Brassens, le récit se veut aussi accessible au jeune public, avec blagues et cavalcades plaisantes. Le trait rond et naïf du jeune Blaise Guinin est pour beaucoup dans cette tonalité enfantine. Un parti pris qui se retourne hélas contre l’album au bout d’un certain temps: les séquences humoristiques, répétitives, prennent trop de place par rapport à l’aspect biographique – notamment lors d’une épuisante course-poursuite -, tout comme la mise en place graphique, qui manque d’inspiration sur la fin. Un cru sympathique, mais encore un peu jeune.
bouton_nbd
Achetez Georges et la mort sur Fnac.com
Achetez Georges et la mort sur Amazon.fr

Publiez un commentaire