Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | September 27, 2020















Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Gravity Level #1-2

23 avril 2020 |
SERIE
Gravity Level
ALBUM
Désolation - 2
DESSINATEUR(S)
SCENARISTE(S)
EDITEUR(S)
PRIX
18 €
DATE DE SORTIE
05/02/2020
EAN
2377313868
Achat :

La Terre n’est plus ce qu’elle était. Il y a bien longtemps, sans qu’on sache vraiment pourquoi, la gravité a cessé d’exister : tout ce qui n’était pas fermement ancré au sol, à la planète même, s’est envolé dans l’atmosphère et au-delà. Plus de voiture, de routes, de maisons. Plus d’océan non plus. Et presque plus d’humains. Ceux qui restent ont évolué depuis le grand cataclysme et vive confinés dans des cités-bulles, avec en permanence des boots recréant la pesanteur. Mais un groupe d’ados se sent un peu à l’étroit dans ce monde et rêve de liberté. Et d’en savoir plus sur le monde extérieur, qu’on dit invivable depuis des siècles. Leur départ sera précipité par quelques graves boulettes et entorses au règlement : ils découvriront à l’extérieur une planète pleine de ressources et de dangers, mais aussi un peu plus sur qui ils sont eux-mêmes.

gravity-level_image1 Les couvertures chatoyantes très attrayantes des deux tomes de Gravity Level ne mentent pas : voici un diptyque de SF dynamique et coloré, porté sur l’action et l’aventure. L’idée de base est un postulat de science-fiction très séduisant – que pourrait être l’avenir de l’humanité sur une planète sans pesanteur? – mais finalement, le scénariste Lorenzo Palloni (Emma Wrong, La Louve, L’Île) ne détaille pas les tenants et aboutissants de l’idée, préférant se contenter de ce terreau pour faire pousser un récit d’aventures initiatique de fin d’adolescence. Et pourquoi pas finalement ? Qui de mieux comme héros, pour une histoire d’exploration, que des jeunes gens ayant soif de voler de leurs propres ailes, et de découvrir un monde qui leur a été caché jusqu’ici ? Ce groupe bien constitué – un meneur maladroit, une fille gâtée mais intelligente, une meilleure amie costaude, un pleutre solitaire, un geek – va ainsi affronter des épreuves parfois mortelles : l’aventure prendra par moments un goût amer et chacun grandira et trouvera sa voie.

Pour une première BD, la dessinatrice Vittoria Macioci réussit le tour de force d’insuffler à la fois énormément d’énergie et pas mal d’émotions dans ses pages, jouant avec le découpage, les décors, les postures et les cadrages pour exprimer des sentiments que son trait cartoon ne pourrait à lui seul transmettre. Néanmoins, à trop vouloir en faire, ses scènes d’action manquent parfois de lisibilité. Enfin, même si on prend plaisir à cette balade en apesanteur, on reste un peu frustré par un développement trop superficiel et une intrigue trop vite bouclée. Mais comme l’idée n’était pas de creuser à fond la réflexion sur ce monde, et plutôt de voir s’émanciper une bande de jeunes, la mission est quand même joliment remplie.

gravity-level_image2

Publiez un commentaire