Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | September 22, 2020















Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Je ne veux pas être maman

24 avril 2020 |
SERIE
Je ne veux pas être maman
DESSINATEUR(S)
SCENARISTE(S)
EDITEUR(S)
PRIX
15 €
DATE DE SORTIE
12/03/2020
EAN
8415051794
Achat :

Dans cette bande dessinée autobiographique, l’autrice prend le lecteur par la main, en partant des jeux de son enfance, pour lui faire découvrir le processus intérieur qui l’a conduit à sa décision d’adulte : son choix de la non-maternité. Ce faisant, elle dépeint toutes les réactions de son entourage, toutes les petites phrases, attitudes, pressions exercées volontairement ou non sur une personne pour enfanter. Curieusement, elle oblitère le point de vue de son compagnon, une absence de discours qui reste énigmatique.

je-ne-veux-pas-etre-maman004 Illustratrice de métier, Irène Olmo délivre un ouvrage parfaitement maîtrisé tant sur le point de vue narratif que graphique. Son style n’est pas original, mais frais et actuel : grands yeux expressifs pour les personnages, tous parfaitement reconnaissables, couleurs agréables – vert turquoise piqué d’un rouge franc et adouci par un ocre. On remarque en particulier le traitement de la chevelure de l’héroïne qui devient presque une bulle symbolisant l’intériorité du personnage, alors que les décors sont rares.

En effet, la force de l’album réside dans les inventions graphiques symbolisant le monde intérieur du personnage. Quelques séquences, purement oniriques, matérialisées par des éléments végétaux ou organiques constituent de très belles planches et rappellent l’univers d’artistes japonais.

je-ne-veux-pas-etre-maman001

Sur le fond, Je ne veux pas être maman est clairement une bande dessinée féminine, féministe, utile et agréable à lire. C’est un sujet important pour notre société et le cheminement autobiographique apporte tout ce qu’il faut pour se poser cette question à soi-même, apprendre à éviter les pressions sur les autres et soutenir activement les personnes de notre entourage qui font ce choix. D’autre part, la conclusion du livre nous emmène vers quelque chose de plus vaste que la question de la maternité : le récit devient alors utile à toute personne souhaitant vivre sa vie en accord avec ses propres désirs et non en se conformant à ce que dicte, de manière occulte, la société.

je-ne-veux-pas-etre-maman003

Publiez un commentaire