Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | August 18, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

2 Comments

High School of the Dead #1-4 ***

22 janvier 2010 |

high_school_of_the_dead_couvbienPar Shouji Sato et Daisuke Sato. Pika, 6,95 €, vol.5 en mars 2010.

Vampires, loups garous, momies, extraterrestres… Autant de thèmes surexploités de nos jours. Difficile d’innover dans des genres aussi codifiés. Pourtant, le manga High School of The Dead relève le pari avec le genre dangereusement « nanar » qu’est… le zombie !

high_school_of_the_dead_imageLe 13 avril, sans aucune explication, la Terre est soumise à une invasion de zombies décimant une population aux abois ! Si les inhibitions disparaissent et l’instinct de survie prédomine chez certains survivants, d’autres tentent de garder le peu de raison qui leur reste au sein d’une civilisation qui s’écroule. Loser au grand cœur, le jeune Takashi va ainsi conduire un groupe de survivants de son école à la recherche de leurs familles éparpillées dans une ville en prise au chaos. Entre Rei, l’amie d’enfance timide, Saeko, la magnifique championne de kendo, qui balance entre sens de l’honneur et dépendance au rush du combat, Saya, fille d’un chef de parti politique aux idées extrémistes, ou encore Kôta, l’otaku fan d’armes à feu, la fine équipe de Takashi a de nombreuses ressources pour s’en sortir vivante… et offrir de grands frissons au lecteur !

Toujours plus ! Voici la méthode préconisée par les deux auteurs fous de ce manga déjanté et sexy : plus de zombies, plus de combats, plus de (très) belles filles avec de (très) gros flingues et objets tranchants ! Mais surtout, ce road movie aborde des thèmes peu communs dans le genre : tensions politiques et psychologiques, exploration de la psyché humaine. Formellement, les auteurs n’hésitent pas à mettre en avant à chaque page les attributs physiques indéniables des superbes créatures parsemant ce récit. Mais ce manga n’est jamais machiste. Au contraire, ce sont les femmes qui tiennent les rennes de ce récit construit comme une bonne série B à la John Carpenter, et dont chaque volume s’ouvre sur une série d’illustrations sexy et riche en suspense, comme dans une bande-annonce de cinéma de quartier !

100% rock and roll, voici un manga qui en met plein la vue, caresse le lecteur (mâle) dans le sens du poil sans jamais tomber dans la vulgarité (un exploit en soi) et qui vous met la pression à chacun de ses chapitres !

Kara

Achetez High School of the dead T1 sur Amazon.fr

Commentaires

Publiez un commentaire