Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | July 23, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

La Fille de la plage #1

6 janvier 2015 |
SERIE
La Fille de la plage
DESSINATEUR(S)
SCENARISTE(S)
EDITEUR(S)
PRIX
14 €
DATE DE SORTIE
06/01/2015
EAN
2364810035
Achat :

la-fille-de-la-plage-1-casesAu risque de radoter, Bonne nuit Punpun nous a bouleversés – lire nos best of 2012, 2013 et 2014. Inio Asano capte la mélancolie des rapports humains avec une acuité hors norme et chacune de ses œuvres nous place dans une attente fébrile. Ne le cachons pas. Mais à trop en attendre, finissons-nous déçus, sous la couette, comme l’amoureux éconduit cherchant le réconfort dans un pot de Häagen-Dazs ?

Absolument pas. Mais de couette il sera bien question, et sans doute pas la plus propre : La Fille de la plage, paru entre 2009 et 2013 dans le magazine Manga Erotics F (Litchi Hikari Club), contient les pages les plus sexuellement explicites qu’ait jamais dessinées l’auteur. Et de fait, tout commence par une liaison charnelle entre deux adolescents, dans une ville en bord de mer. Isobe et Sato. Le premier aime la seconde, la seconde l’utilise comme pansement. Une sorte de « je bande, moi non plus » qui devait mal tourner.

D’une grande justesse humaine, le nouvel Asano dresse le portrait, délicat et cru à la fois, d’une poignée d’adolescents d’aujourd’hui, où la poésie du quotidien succède aux cases érotiques. Sans excentricité formelle. La Fille de la plage, terre à terre, tient plutôt de Solanin que de Bonne nuit Punpun : une quête de soi, entre couchers de soleil et horizons maritimes, ancrée dans un Japon contemporain remarquablement dessiné. Comme toujours, les planches de l’auteur forcent le respect et si le trait reste d’une grande finesse, ce sont surtout la sensibilité des cadrages et la musicalité du découpage qui touchent la corde sensible. Vibrant…

Et il y a autre chose. Ce petit détail qui donne envie de lire la suite et fin, là, tout de suite. La Fille de la plage cache une dimension tragique et certains éléments, en filigrane ou en façade, portent à croire que la série pourrait disjoncter dès l’ouverture du second tome… D’ici là, bienvenue chez Inio Asano. Ce monde gris où les sourires mélancoliques trahissent un mal-être tenace, sans pour autant exclure l’espoir de meilleurs lendemains.

UMIBE NO ONNANOKO © Inio Asano, 2011

 

la-fille-de-la-plage-1-planche

Publiez un commentaire