Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | December 10, 2016

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

La Présidente

20 janvier 2016 |
SERIE
La Présidente
DESSINATEUR(S)
SCENARISTE(S)
EDITEUR(S)
PRIX
20 €
DATE DE SORTIE
12/11/2015
EAN
2352044626
Achat :

Et si Marine Le Pen était élue à la présidence de la République en 2017 ? Dans cet ouvrage de politique-fiction, l’historien François Durpaire construit ce scénario, de plus en plus plausible au fil des mois. Car au dernier scrutin régional, même si le FN n’a pas ravi de présidence de collectivités, ses candidats ont mobilisé des millions d’électeurs. Et la candidate Le Pen est annoncée en tête au premier tour de la prochaine présidentielle… Partant du postulat qu’elle affronterait un François Hollande affaibli (mais qui a profité des bisbilles chez Les Républicains et au centre pour se hissser au second tour), et qui ne bénéficierait pas d’un report des voix de la droite traditionnelle – ce qui est finalement assez crédible –, l’universitaire la propulse donc à l’Élysée. Et imagine alors ses cent premiers jours…

la_presidente_image1À partir d’une analyse détaillée du programme du FN (sortie de l’euro, préférence nationale, fermeture des frontières…), l’album présente de manière réaliste les premiers pas d’un gouvernement FN qui ratisse large à droite (Longuet en Premier ministre !) et les catastrophes notamment économiques et géopolitiques que ses décisions entraîne. C’est bien documenté, intéressant, tout à fait effrayant. Notamment la partie sur la surveillance numérique des citoyens, qui ressemble un peu à de la SF façon Orwell, mais qui, après les mesures sécuritaires post-attentats, ne paraissent plus si éloignées d’une réalité possible… Le point faible de l’album tient davantage dans sa forme. Car pour dynamiser le récit, les auteurs mettent en scène un petit groupe de militants anti-FN, qui lance un blog pour dénoncer les dérives du gouvernement. Ce choix atténue le réalisme froid et implacable des scènes de cabinet politique, brossées dans un noir et blanc âpre d’après photos, et ajoute une dose de pathos mal venue. Ainsi qu’une louche de militantisme évident, plutôt redondante. Dommage car le projet est solide et mériterait d’être montré à tous ceux tentés par le vote FN sans savoir ce qu’il est vraiment. Car La Présidente montre les conséquences gravissimes pour les libertés, l’égalité et la fraternité (sans parler de l’économie) que l’accession du FN au plus haut sommet de l’État pourrait engendrer. Et rien pour que cela, il est salutaire.

la_presidente_image2

Publiez un commentaire