Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | March 28, 2017















Retour en haut de page

Haut de page

3 Comments

Ladyboy VS Yakuzas, l’île du désespoir #1

4 mars 2015 |
SERIE
Ladyboy VS Yakuzas, l'île du désespoir
DESSINATEUR(S)
SCENARISTE(S)
EDITEUR(S)
COLLECTION
PRIX
7.95 €
DATE DE SORTIE
26/02/2015
EAN
2369740469
Achat :

«Il était une fois 100 pervers en slip lancés à la poursuite d’un transsexuel malgré lui…». Dans la vie, tout est affaire de décisions. Kôzô, un yakuza légèrement idiot, a eu la mauvaise idée de coucher avec l’épouse ET la fille du boss. Furieux à en cracher du sang, le parrain enlève Kôzô, l’opère de force, achète une île déserte et y largue le pauvre ladyboy en compagnie des pires délinquants sexuels du Japon ! Ainsi débute ce manga d’un nouveau genre : le freak survival, dixit l’auteur.

lady-vs-yakuza-1-caseWhat the fuck ?! On peut bien le dire, en découvrant ce Ladyboy VS Yakuzas d’un mauvais goût assumé, digne des plus ingrates séries Z du cinéma d’exploitation. Comme le hasard n’existe pas, WTF?! désigne aussi la collection regroupant les titres inclassables d’Akata, comme le manga de Toshifumi Sakurai. Un seinen tellement idiot qu’il en devient génial, véritable décharge d’un auteur à l’insolence punk qui ne se refuse aucun excès et appuie au passage sur quelques furoncles de nos sociétés modernes. Les amateurs d’humour malpropre y retrouveront les sensations d’un GTO ou, surtout, d’un Detroit Metal City avec lequel Ladyboy VS Yakuzas partage un dessin aussi disgracieux qu’efficace, dans une parfaite harmonie entre forme et fond.

Alors que la plaisanterie aurait rapidement pu lasser, l’auteur garde le rythme sans tomber dans l’action frénétique et nous abreuve de rebondissements savoureux. Un défouloir débile, oui, mais conçu avec talent ! Certes, les mangas de survie se multiplient à une vitesse folle – Alice in Borderland, Darwin’s Game, King’s Game… – mais croyez-nous, cet OVNI hilarant ne ressemble à rien de connu et vaut le coup d’œil !

© Sakurai Toshifumi 2013 / FUTABASHA PUBLISHERS LTD., Tokyo

lady-vs-yakuza-1-planche

Commentaires

  1. Jojo

    « Un seinen tellement idiot qu’il en devient génial (…) un dessin aussi disgracieux qu’efficace (…) Un défouloir débile, oui, mais conçu avec talent ! »

    Ce qui mérite 4 étoiles. Je comprends mieux vos goûts : vous êtes un adolescent.

    « et OVNI hilarant ne ressemble à rien de connu et vaut le coup d’œil ! » La demoiselle ressemble à la Paulette de Georges Pichard… sauce nipponne.

  2. Bob

    @Jojo : ça ne ressemble à rien de connu dans la sens où c’est un manga de type « survival » (très à la mode en ce moment au Japon) qui met en scène un transexuel malgré lui lâché sur une ile déserte pleine de pervers sexuels. Paulette de Pichard n’évolue pas dans un jeu de survie que je sache. C’est une sorte de pied de nez aux mangas de ce type qui pullulent.

  3. Jojo

    Je voulais juste dire que la demoiselle ressemblait (graphiquement) à la Paulette de Pichard. Ensuite, si un pastiche de « survival » mérite 4 étoiles, alors tout se vaut.

Publiez un commentaire