Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | October 24, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Last Bullets **

18 mai 2009 |

last_bullets_couv.jpgpasmal.jpgPar Lelis et Antoine Ozanam. Casterman/KSTR, 16 €, le 6 mai 2009.

Prenez la Guerre de Sécession, ses batailles sanglantes, ses soldats fatigués, son hypothétique trésor… Ajoutez-y le petit peuple, c’est-à-dire les fées, nains et autres centaures. Secouez-très fort et vous obtenez le récit improbable que nous livre ici Antoine Ozanam (King David, Le Chant des sabres…), porté par le dessin bizarre du Brésilien Lelis, dont c’est le premier album.

last_bullets_image.jpgRécit improbable, car le mélange du western militaire avec la féérie est vraiment curieux. On suit en effet une bande de soldats sudistes, gouailleurs et bagarreurs, pas bien sympathiques, en quête d’un trésor caché. Parallèlement, ou plutôt en même temps car les séquences s’entremêlent volontiers, on découvre un groupe de créatures surnaturelles qui, lui, possède un tas d’or. Les deux mondes vont finir par se rencontrer.

Dessin bizarre, car Lelis use de couleurs directes sans aucun encrage, ne laissant que quelques coups de crayon structurer ses planches. Le parti pris est original, percutant, mais parfois difficilement lisible. Dans une sorte de brouillard gris « rehaussé » de marron, bleu et vert, ses personnages aux yeux plissés semblent toujours en rogne et ne prennent pas réellement vie.

Au final, si on est plutôt séduit par l’originalité du projet, on ne peut y adhérer totalement. L’action est trop décousue, l’enchaînement des séquences manque de fluidité et les choix graphiques compliquent de trop la lecture. Un peu plus de simplicité aurait été la bienvenue dans ce récit d’aventures fantastiques.

Achetez Last Bullets sur Amazon.fr

Publiez un commentaire