Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | October 19, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Lastman #7

13 octobre 2015 |
SERIE
Lastman
DESSINATEUR(S)
SCENARISTE(S)
EDITEUR(S)
COLLECTION
PRIX
12.50 €
DATE DE SORTIE
28/08/2015
EAN
2203090944
Achat :

lastman_7_extraitDix années se sont écoulées dans la Vallée des Rois depuis la mort brutale de Marianne, la disparition d’Adrian Velba et l’emprisonnement de Richard Aldana. Durant cette décennie, les choses n’ont pas cessé de bouger, à commencer par le souffle de la Reine Iguane qui s’amplifie de jour en jour. Face à cette menace, les soldats de la Garde Royale ont dressé, le long de la frontière d’Éther, une muraille censée protéger les peuples de la Vallée. De son côté, la petite Elorna est devenue grande, forte, une vraie guerrière, et elle s’apprête même à se marier. Mais les festivités vont devoir attendre, car dans les prisons du palais, il vient de se passer un événement inattendu. Richard Aldana s’est évadé et cela n’a pas pu se faire sans complicités. Qui a bien pu aider l’ennemi public numéro 1 à s’échapper ? Comment va réagir le roi Virgi, ou plutôt ce qu’il reste de ce souverain autrefois respecté et qui semble être devenu le pantin du Seigneur Cudna. Et Adrian dans tout ça, qu’est-il devenu ?

Un cycle s’est terminé, une héroïne s’est éteinte, de l’eau a coulé sous les ponts, mais dans la vallée des Rois, l’aventure repart de plus belle. Les retrouvailles sont à la hauteur de l’attente portée par le large public que le trio Balak/Sanlaville/Vivès a su fédérer autour de leur série. On retrouve les ingrédients qui font le succès de cette saga, des rebondissements, des surprises, des personnages excentriques, de la bonne bagarre, et des répliques qui fusent à tout va. En faisant d’Élorna la nouvelle héroïne principale et en provoquant les retrouvailles entre Richard et Adrian, les auteurs ouvrent la voie à un nouveau cycle qui s’annonce fort palpitant. Pour eux, le plus difficile commence, il va falloir en effet confirmer, maintenir l’engouement, ne pas décevoir les lecteurs de la première heure tout en reliant à leur cause un nouvel auditoire. Car derrière la bande dessinée, qui va d’ailleurs bénéficier d’une réédition au format poche, arrivent à grands pas le jeu vidéo et la série animée, et tout ça va booster la folie Lastman, n’en doutons pas !

lastman7_planche

Publiez un commentaire