Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | October 18, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Le Cas Alan Turing

20 novembre 2015 |
SERIE
Le Cas Alan Turing
DESSINATEUR(S)
SCENARISTE(S)
EDITEUR(S)
PRIX
18 €
DATE DE SORTIE
07/10/2015
EAN
2352044480
Achat :

Son nom n’est pas des plus célèbres parmi les scientifiques du XXe siècle. Pourtant, Alan Turing est tout simplement le père de l’ordinateur. Mathématicien génial au comportement peu sociable, il est engagé malgré son jeune âge par les services de renseignements britanniques, juste avant le déclenchement de la Seconde Guerre mondiale. Sa mission : percer les secrets de la fameuse Enigma, révolutionnaire machine cryptographique servant aux transmissions de l’armée nazie.

le_cas_alan_turing_imageBonne idée que de raconter en bande dessinée la trajectoire fulgurante et brutalement interrompue d’un des cerveaux les plus brillants du siècle dernier. Un parcours riche d’innovations, au service de son pays, qui fut arrêté net par une condamnation pour homosexualité, qui poussera Turing à mettre fin à ses jours. Arnaud Delalande (Les Reines de sang – Aliénor, Le Dernier Cathare…) s’attache à décrire une personnalité brillante mais torturée, obnubilée par le défi de compréhension du fonctionnement du cerveau humain, et la possibilité de le reproduire dans une machine, posant les bases de ce qui deviendra l’ordinateur et l’intelligence artificielle. En cela, le scénariste transforme l’essai, en montrant le scientifique en action sans noyer le lecteur sous une masse d’informations techniques impossibles à saisir. Au dessin, Éric Liberge (Camille Claudel, Versailles, Les Corsaires d’Alcibiade, Monsieur Mardi Gras-Descendres…) propose un trait réaliste et précis, mais balayé par des éclats graphiques grandiloquents qui alternent le beau (les ténèbres de formules mathématiques), le surchargé (les images de combats navals) et le kitsch (les rêves érotiques). Dès lors, les planches souffre d’une trop grande théâtralité qui ne colle pas au récit historique; et le scénario n’aide pas toujours, dans ses choix de mise en scène de l’introspection et de la dépression de Turing. Malgré ce bémol, cette biographie documentée se tient, et permet de se plonger dans une facette méconnue de la dernière guerre, celle de l’innovation technologique au service du renseignement.

le_cas_alan_turing_image2

Publiez un commentaire