Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | November 24, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Le Dessein

15 février 2017 |
SERIE
Le Dessein
DESSINATEUR(S)
SCENARISTE(S)
EDITEUR(S)
PRIX
17.50 €
DATE DE SORTIE
18/01/2017
EAN
234402011X
Achat :

Jeune auteur de BD fauché et un peu loser, le protagoniste du Dessein collectionne les lettres de refus des éditeurs. Alors qu’il commence à perdre espoir en ses capacités, c’est une rencontre fortuite avec un vieil homme aux allures de clochard qui le sort du trou. En effet, cet étrange personnage sorti de nulle part se propose de le prendre sous son aile pour lui apprendre tous les secrets du succès… Sous la baguette de ce mentor cynique et sans pitié, le héros se verra inculquer les ficelles du métier pour peut-être, qui sait, devenir un jour un auteur reconnu.

Après avoir fait ses classes dans un registre plus sombre, notamment avec son remarqué Un léger bruit dans le moteur, lauréat 2013 du prix du polar SNCF, Jonathan Munoz s’essaie ici à l’humour dans un récit initiatique qui sent le vécu. Le parti pris graphique est intéressant, puisque les seules touches de couleur dans l’album sont les dessins que le jeune homme produit sur les consignes de son maître. le-dessein-image1Ces illustrations, parfois assez trash, sont souvent reproduites en pleine page et l’auteur semble s’être vraiment amusé avec elles. Bien que ces planches valent en elles-mêmes le détour, le reste du dessin, simple et expressif, convient également bien au ton comique et léger de l’album. La couverture, élégante, est elle aussi très réussie.

Cependant, on ne peut pas en dire autant de la seconde moitié de l’album, qui laisse de côté le parcours initiatique au profit des relations entre les protagonistes de l’histoire. Et c’est là que le bât blesse, car les personnages sont très caricaturaux, et présentent peu d’intérêt en eux-mêmes… Ce changement d’angle était superflu, d’autant que les ressorts scénaristiques employés ne font pas dans l’originalité, par exemple en ce qui concerne le passé du mystérieux mentor. Résultat, on ne nous montre pas vraiment comment le héros se fait une place en tant qu’auteur de BD, et la critique du monde de l’édition ne va pas bien loin.

Dommage que Jonathan Munoz n’en soit pas resté à la satire légère de la condition d’auteur sur laquelle l’album avait débuté. Malgré quelques idées intéressantes et un coup de crayon agréable, on ressort déçu de cette lecture, dont on attendait davantage.le-dessein-image2

Publiez un commentaire