Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | November 20, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

2 Comments

Le dessin d'humour célébré à Angoulême

31 janvier 2010 |

Qu’y a-t-il a l’origine de la bande dessinée actuelle? Le dessin d’humour et de presse, répond l’exposition « Dessinateurs d’humour », installée au festival d’Angoulême. On y suit l’histoire de ce genre graphique narratif, favorisé au XIXe siècle par l’essor de la presse satirique, se développant via la caricature et le cartoon américain notamment. Aux murs, des dessins (originaux ou reproductions sur panneaux) d’Honoré Daumier, Maurice Henry, Siné, André François, Chas Adams, Saul Steinberg, Testu, Kiraz ou Sempé. Un accrochage chronologique didactique et pertinent.

humour_1

humour_3

humour_4

humour_5

humour_6

humour_7

Votez pour cet article

Photos © BoDoï.

Commentaires

  1. Le Musée Tomi Ungerer-Centre international de l’Illustration présente depuis le 28 novembre et jusqu’au 28 février une exposition intitulée « Saul Steinberg. L’écriture visuelle », qui regroupe 135 oeuvres originales du dessinateur new-yorkais provenant de quarante collections privées et publiques européennes. C’est la première fois qu’un musée français ouvre ses portes à Saul Steinberg. Un catalogue édité par les Musées de Strasbourg, avec des contributions de Philippe Dagen, Daniela Roman, Jean-Philippe Thyeskens, Iain Topliss et Thérèse Willer, accompagne l’exposition.

  2. Le Musée Tomi Ungerer-Centre international de l’Illustration présente depuis le 28 novembre et jusqu’au 28 février une exposition intitulée « Saul Steinberg. L’écriture visuelle », qui regroupe 135 oeuvres originales du dessinateur new-yorkais provenant de quarante collections privées et publiques européennes. C’est la première fois qu’un musée français ouvre ses portes à Saul Steinberg. Un catalogue édité par les Musées de Strasbourg, avec des contributions de Philippe Dagen, Daniela Roman, Jean-Philippe Thyeskens, Iain Topliss et Thérèse Willer, accompagne l’exposition.

Publiez un commentaire